mardi 31 mars 2009

Soirée sans choune

Pourtant, c'est bien parti avec une mini-séance avant le repas à +1 cave. Ca ne va pas durer et les mauvaises rencontres préflop vont se succéder avec les short-stack et les demi-stack.

All-in pf KK, call d'un demi-stack par AA.

All-in pf QQ vs un short, qui touche KK avec AK.

Gros laydown avec brelan de 3. Au vu de l'action, seul un brelan de rois ou de valets ou un donk total peuvent être présents. Si je perds la main, le pot serait de 300$ et je suis sûr que le gars a KKK ou JJJ en main. Fold donc, je ne le connais pas assez pour supposer que c'est un donk. C'est rare que je couche un set en cash mais bon, sur ce coup là et avec la mauvaise série en cours...

Je couche une série de TPTK AK devant une action démentielle et un board effrayant. Bref, l'impression de tout perdre que tout le monde connait dans les mauvais moments.

Une kyriade de brelans et de fulls touchés en retour mais personne ne paye.

Bref, je perds pas mal de gros pots et j'en gagne des petits. Vraiment pas l'idéal. En plus, je suis loin d'être concentré à 100% Je regarde la télé par moments, ne suis pas l'action. Et j'ai ouvert 4 tables NL100 short-handed.

Avec le recul, ce n'est pas une bonne option. Définitivement, il ne faut pas ouvrir plus de deux tables dans ces conditions.

Je me reprends vers la fin. J'ai donc fait +1 cave, puis je regarde le déficit: -3 caves!!! sans presque m'en rendre compte. Je redresse la barre et finis la journée à -1,5 caves. C'est mieux mais pas terrible quand même.

La prochaine fois que je ne suis pas concentré, je vais carrément m'abstenir. Jeux B + manque de choune = effets dévastateurs.

Pas de mains aujourd"hui, je n'ai rien vu de bien intéressant. Les monstres n'ont pas été payés. Il y aurait bien le gros laydown avec le set de 3, mais je suis trop fatigué. Dodo...

En consolation, je finis GoldStar le mois. Il ne manquait pas tellement de points pour le PlatiniumSTars mais je ne vais plus le chercher, cela fait trop jouer avec trop de pression.

EZEQK sans concentration et sans choune...

lundi 30 mars 2009

Cash violent

Ce soir, session de cash violente qui commence à deux tables pour finir à quatre. Sur deux tables, je vais prendre deux suckouts absolument horribles pour sauver les meubles après. Les NL 100 short-handed sont extrêmement agressives ce soir. Je vais reprendre une partie des pertes, mais pas toutes, Stars est en rade et je ne peux plus me connecter suite à un gros bug apparemment du à la mise à jour.

D'abord, un loose aggro qui me 3bet beaucoup. Je le call avec 88 et touche le set au flop. Je slowplay, le laissant bet et j'envoie le tapis river après un check turn, il fold. Je lui refais le coup inverse, le relançant énorme avec AA. Il finit par fold au turn.

Au troisième affrontement, survient l'innomable:


Click here to view a larger version.


Je bet 88 (encore), le donk me revient dessus encore en 3bet et un autre larron call. Je touche le set au flop (encore). Je bet la moitié du pot et ils callent tous les deux! Au turn, le short-stack va all-in et je lui reviens dessus avec une grosse mise. Le donk réfléchit, je me dis que j'y ai été trop fort. Il me revient dessus all-in!!! Je call pour un pot énorme et horreur: Il a envoyé un tapis de presque deux caves avec TP et un tirage couleur au turn! Et il touche la couleur river, c'est immonde... Un pot de 400$ qui devait me revenir et je laisse mes bénéfices de la soirée sur ce coup infâme.


A peine remis de cette horreur, je relance JT sur l'autre table:


Click here to view a larger version.


C'est trop là. Une autre cave en deux minutes. Avec trips au flop et full au turn. Bien sûr, je call le all-in river, il me retourne le full supérieur touché à la river... Le poker est cruel ce soir avec moi, c'est terrible...

Je vais remonter la pente, par demi-stack et tiers de stack. Mais je ne reprendrais jamais toutes les pertes, Stars se met à délirer et je suis obligé de m'arrêter. Cela faisait longtemps que je n'avais pas pris de tels bad-beats.

Quelques bons pots mais je suis obligé d'arrêter suite aux incidents:


Click here to view a larger version.


On se demande avec quoi il call mon raise turn pour fold river...

Le donk en action, avant qu'il ne me prenne mon stack avec ce move immonde, je l'avais bien entamé:


Click here to view a larger version.


Et une SB un peu aggro sur ma BB:


Click here to view a larger version.


Dommage, je remontais bien. Fin de la séance...

dimanche 29 mars 2009

Deux ITM et trois caves

Samedi Soir tranquille avec quelques tournois. 11$, 17$ turbo et 12$+R+A. Les 11$, je pense que je vais arrêter d'en faire, c'est lassant de sortir en permanence en suckout par des 2-outers.

Le 17$ turbo, c'est surtout pour se délasser. 2.000 entrants environ (je ne me rapelle plus). Je finis environ 100ème ITM après un festival de all-ins sur cette structure rapide.

ITM aussi sur le 12$ après deux double rebuys et un add-on, ce qui nous porte la facture à à 62$. Je termine 15ème après un tournoi sympathique, assez bien joué. Un miniraise UTG, je sens de la faiblesse et relance all-in avec 14.000 (14BB) ATs. Insta-call de la SB qui se réveille avec KK et je suis dehors.

Je me prépare à me coucher mais Jerôme m'appelle et m'enjoins de le remplacer sur une NL100. Il vient de perdre deux caves sur des fishs qui ont touché des tirages ventraux à la river. Il est excédé de ces pigeons et me dit que c'est une table parfaite pour moi, qu'il ne faut pas que j'aille me coucher avant de les avoir plumés.

J'arrive donc et le remplace sur cette short-handed après qu'il m'a indiqué les pigeons de services, dont un gros loose qui joue très mal, on l'appellera pigeon. Ca me prends 10 minutes pour les ratisser, Jerome ne s'est pas trompé. Un limp UTG, je check K3 en big blind. Flop 335. Je check, UTG bet, je raise, il call. Turn brique, je bet, il call. River brique, je bet lourd, il call avec AA et me laisse la moitié de sa cave.

Un miniraise 2$ UTG, pigeon call, je call avec JT. flop 4JT. Check, pigeon bet 5$, je 3bet à 15$. Utg fold, pigeon va all-in!!! Ok, il a AQ, une overpair, certainement pas 44, j'ai déjà touché deux cartes du flop et il ne jouerais pas un set comme cela. Je call en moins d'une seconde. turn et river ne changent rien et il montre KK. Hop, par ici le stack.

Je me couche deux minutes après, j'ai plumé le pigeon principal, l'autre a encore deux caves et demies mais je suis fatigué, ça me suffit. Merci Jérome!!!

Aujourd'ui, séance très courte de cash game: Je perds 4 caves avant de jouer la moindre main. Comment? J'achète un superbe robinet de cuisine hi-tech, une douche futuriste et deux rampe de spots design futuriste des années 50, ainsi qu'un intérieur complet de Wc. Et je bataille durant 7 heures pour installer tout ça. Vis, forêts, joints, racorts, cables, des outils partout. A 20h, tout est installé et fonctionne nickel. On commande des pizzas et je m'installe enfin pour une heure et demie de cash. Entre deux bouchées de pizza et les petits suisses, une cave et demie atterit sur mon compte, sur une séance deux tables NL mais short-handed cette fois.

Tout d'abord on sponsorise Jerôme sur le tournoi qu'il a choisi: un joli 22$ + 1R + 1A, 62$ pour une belle structure à 10.000 jetons, excellent choix. Hélas, il va sortir KK vs 55 all-in pf qui touche set au flop. Puis 66 vs QQ dans les blinds, il touche le set 666, l'autre touche QQQ! Pas ton jour jérôme...

On commence la séance cash avec une calling station. Il me call 4 fois d'affilée oops dans les blindes. Je l'outplay systématiquement au flop 3 fois et une quatrième avec une main faite. Je relance 66 et il call encore, assez agacé visiblement.


Click here to view a larger version.


Full au flop, check, je fais un petit bet, call. Check turn, je bet, il minraise et j'envoie son tapis. Il a trips de 9 et me laisse son stack vs mon full.

Ici, j'attrape un gros voleur en flagrant déli:


Click here to view a larger version.


Je call A9 sur ma Sb gentiment et BB me relance 4$. Je call. Flop Aqx,je check il bet, je call. Turn 9, double paire, je décide de check-call jusqu'à la fin pur deux raisons: L'inciter à un bluff et ne pas emflammer le pot au cas improbable où il aurait AQ. Je check et il betn je call. River, je suis le plan, check et là il fait un gros bet. Ca me semble curieux, même AQ aurait un doute sur un set sur cette main. Je call, il a 7J. Hop, la moitié de son stack sur un bluff trois barrels.

Là, je la joue draw et calling station:


Click here to view a larger version.


Je bet la top pair au flop et call le raise. Je ne jette pas top pair et un tirage aussi facilement. Check-call le turn malgré le bet qui s'alourdit. Et un bon value-bet sur la quinte river, payée par une double paire.

Voilà. Au total ce week-end, une 4ème place dans un 15K, deux ITM et environ 3 caves sur séances courtes de cashgame NL100 short-handed.

Le short-handed me plait beaucoup. Je joue beaucoup de flops, cela me copnvient bien. Je vais m'orienter vers du short-handed 2 à 4 tables en délaissant un peu les full-rings.

Et arrêter les multi-tabling excessifs, c'est là où j'ai perdu de l'argent. Cela empêche de gérer correctement les tables et les adversaires.

samedi 28 mars 2009

Soirée Multirooms -Tf 4ème 55$ 15k$ garantis

Ca part dans tous les sens ce soir: Chilipoker, Bwin, PartyPoker, Pokerstars, Bodog, Absolute. je teste tout et rien avec des 6$, 10$, 11$, 44$ et je vais terminer par un 55$. Avec une séance Cashgame NL100 au milieu.

Chilipoker: test de la room avec un 10$. Je double assez vite, puis perds 4 coins-flip d'affilée contre des shorts. Et hop, dehors. Niveau très moyen sur ce 9$, j'ai juste manqué de chune dans les coins-flips. Structure pas mal, logiciel moyen au niveau des graphismes. C'est mon premier galop sur le réseau Ipoker, pas trop mal.

Bwin: Freeroll CP. Idem, je vais doubler assez vite. Quelques minutes avant, les commentaires dans le chat: Super, que des membres du CP, ça va être matheux et technique. Tu parles, niveau zéro sur les tables ou j'étais. Ceci étant, je ne vais pas faire mieux puisque je sors sur un semi-bluff pourri avec Ak et air au flop. Pas grave, c'est un frerollament.

PartyPoker 10$: Je double dès la première main sur un donk qui a A7. J'ai A5 et le flop vient A24. Il bet, je raise, il minreraise, je le mets all-in et il insta-call avec A5, sans piques!!! J'ai la flush au turn et double up. Pareil ensuite, je vais faire une bêtise en semi-bluff au flop avec une grosse main et je sors.

Absolute: Heu, en fait, je crois que je renonce au dernier moment et ne joue pas sur la room, lol.

Bodog: C'est parti sur un tounoi plus sérieux, 44$. Je ne me rapelle plus comment je sors, mais sur un 80/20 en toute probabilité, hélas.

PokerStars: Sur le 5$, c'est le donkament par excellence, je vais encore gicler avec la meilleure main. Celui qui me fait le plus mal est le 11$. Je mets la dernière main, particulièrement atroce, alors que je suis ITM dans les 150 ou 200 derniers (sur 1.000 à 2.000, je ne sais plus):


Click here to view a larger version.


C'est atrocement mal joué: Comment peut-t-il aller all-in après un limp et mon push alors que je suis tight depuis un moment et avec seulement A9S? Je lui lance un petit "donk" sur le rail et j'ai le petit plaisir de voir toute la table le traiter de fish. Mince consolation sur ce 89/11 qui me mets dehors...

Je fais une séance de cashgame, deux NL100 pour me détendre. Ca se passe très bien et je prens rapidement 1 cave et demie. Que je vais reperdre après sur quelques mauvais coups. Et surtout parceque j'aurais dû arrêter car un ami me propose de refaire un 55$ sur Bodog. Il est 1h30 du matrin, je suis moyennement emballé. Puis je m'inscris à la dernière minute. Du coup, je prête moins d'attention aux tables cash et reperds les mains. Mais vu ce qui va suivre, ce n'est pas grave du tout.

Je monte des chips régulièrement sur le 55$. Field très relévé, beaucoup de joueurs connus dans ce 15K garantis. Et j'en croise un paquet sur mes tables. Ca s'annonce difficile. Mais je résussis quelques bons moves: Un all-il sb sur ma BB que je call avec K2!!! Je sais qu'il vole et double en le démasquant avec 85.

Il ne faut pas venir me chercher sur mes blinds quand je suis short. ;) Je call light quand je suis persuadé du vol. Inutile de dire que les vols se sont calmés sur ma blind après ce coup ;) Quelques bonnes mains et je monte doucement. Je n'ai plus tout en tête, absence d'history oblige. Mais je prends un all-in alors que j'ai déjà 3bet avec QQ. Vu le profil du gars, je le vois sur AK et call pour le coinflip. Ak et je double.

Je me retrouve à 30.000 jetons, chipleader du tournoi. Les mains s'enchainent, je vais faire de beaux laydowns. 77 et 99 relancés que je couche sur des all-in, près de la bulle. A la troisième relance all-in (le même que sur 77-99), je pense que sa range est polarisée autour de AQ/AK. Ca fait la troisième fois qu'il me fait le coup, je call pour le coinflip et double encore face à son AK.

Deux jolis AK me font encore grimper. Table finale, je vais prendre de sales coups. Je me fais piéger en callant un openraise avec 77 par un des top pros. Flop xxT qu'il check ,je bet 3/4 pot 3.500 et il va all-in pour 9.000. je ne peux pas fold, cote du pot trop bonne. Il retourne AT et je replonge à un demi-stack. Je vais agresser et remonter encore avec un gros stack.

Raise KJ au bouton, un short Sb call, je trouve ça bizarre. Rien au board, la SB check. J'ai envie de check-fold, puis je change d'avis et tente d'arracher. Je décide de faire un bet qui me commit, insta all-in et je suis obligé de call. Il a AA, j'avais bien senti l'embrouille et je replonge encore. Ca ne sert à rien d'avoir le bon feeling si c'est pour ne pas s'écouter après. C'est une erreur.

Mais derrière, je relance Q2. Le Sb, tooujours lui flat-call. Board XXK. Il check et j'envoie un bet en bluff total qui semble me commiter avec air alors je peux encore folder. Très longue reflexion et il conclue que je ne peux pas faire ça sans le K et fold. La taille de la mise était le facteur-clé;

Une autre erreur après: A4 limpé à trois. Je fold sur une mise minuscule au flop avec le 4. Au turn, damned un A, j'auirais eu double paire. Et le pot qui grossit et Q6 double paire gagne Q flop et 6 river, je lui prenais son stack. Mal joué, j'ai fold sans réfléchir à l'excellente cote du pot.

Puis un move du top pro et je lui embarque son gros stack, encore un double up, je ne me rapelle plus la main.

Je vais monter à 120.000 max et on se retrouve à 4. Le donk de la table a 200.000, après un all-in horrible et chatteux, les deux autres gravitent autour de 100.000-80.000.

Blinds à 6.000, steals, resteals, all-ins, ça part dans tous les sens. Je suis redescendu à 65.0000. L'autre demi-donk chattard m'envoie 24.000, je lui balance mon tapis avec AK. Il insta-call avec KQ. Je suis devant sur une main qui le domine. Deux piques au board, 10.000 cartes qui me font gagner mais il touche une Q, la fin du rêve...

Je sors encore sur un 80/20, hélas, et encore une fois près d'un gros gain. les pros étaient dehors, il me restait 3 chattards à dégager et dame chance m'abandonne. That's poker. Juste avant je push 33 en SB sur la BB, le même avec KQ qui me call encore avec KQ. Boars 55TTA et l'AS me sauve de l'élimination alors que j'étais parti pour doubler. Tous les coups décisif se sont joués face au joueur à ma gauche..

Je n'ai aucun regret sur mon jeu: J'ai joué sans presque d'erreurs. J'ai fait ce qu'il fallait pour jouer la gagne, sans trembler, et les cartes m'ont laché à la fin. Je ne vais pas pleurer non plus, 4ème place, 1.200$ quand même pour ma seule soirée tournois de la semaine, mais les 4.500$ étaient si proches...

Au fait, Jérôme, merci de m'avoir convaincu de faire le tournoi au dernier moment, moi qui me préparais à me coucher. Sans toi, je me couchais plus pauvre ;) Et merci pour les encouragements sur le chat en Table Finale, c'est cool et super sympa, j'étais épuisé à 7 heures du matin... Ce soir, je t'offre un tournoi à ton choix, sur Stars ou ailleurs :) Et je viendrais t'encourager :)

jeudi 26 mars 2009

Night Draw & bluff catch

Je draw ce soir et je touche. Ce n'est pas souvent, il faut en profiter. Pareil pour les bluff catcher face à des joueurs agressifs. Deux NL100 Stars et deux NL 50 Everest. Concernant Everest, je suis loin d'être convaincu entre les tables à 10 joueurs, le jeu lent et la déchatte.

On commence en NL100 avec un petit JTs, raise MP:






Click here to view a larger version.


Continuation bet au flop AK8 et je prends un minraise. J'ai un doute et call pour voir le turn, tenter quelque chose ou mon tirage. Turn parfait, j'ai les nuts avec cette Q. Je donkbet, le gars est loose et il va call avec un bon As. De plus, il y a un tirage couleur backdoor. Il call et check river. Certes, le 8 double mais je suis persuadé maintenant qu'il a un As, plutôt bon, aucune raison de penser qu'il a un full. J'envoie son tapis et il call avec A4s!!! Je le voyais sur un meilleur As. Lui, je pense qu'il n'a même pas réfléchi à ce que je pouvais avoir.

Une paire de 6 jouée en bluff-catcher:






Click here to view a larger version.


Je call un raise MP avec 66. Il fait un CB sur un flop 225. Statistiquement, il a plutôt AK qu'une paire. Je call son gros bet 7$. Je pourais raise aussi mais seul une meilleure paire va me caller. Pot control. Le turn est un 8, il bet 8$. Cette mise sent la faiblesse. Si je raise, je pense que le coup s'arrête là s'il a AK/AQ. Je call malgré cette faiblesse, au cas où il aie 77 ou une meilleure paire. River 8, il check. Je pense que ça ne sert pas à grand chose de miser, il n'a rien et check. Je ne pense pas courir de risque avec un 8 ou un 8. Il a bien AK.

J'aurais pu raise le flop mais bof. J'aurais pu raise le turn, ça oui. Et j'aurais pu faire un petit value-bet river, peut-être qu'il call avec AK, pas sûr, je préfère voir ses cartes. Mon plan de jeu était de faire un bluff-catcher depuis que j'ai vu le flop, je m'y suis tenu.

KQ en SB face à un raise du bouton.






Click here to view a larger version.


Je ne crois pas à son raise et call pour jouer oops et l'outplayer. Le flop ne m'est pas favorable avec 2T3 mais je me dis qu'il n'a pas touché non plus et je veux encore tenter le turn, je call son bet. K au turn, je check pour transformer encore ma main en bluff-catcher. Il bet plus lourd, je flat-call. Check-check river et je l'attrape avec 55. C'est ma soirée catch-bluff et draw ;)

Une petite quinte floppée:






Click here to view a larger version.


Qui ne rapporte pas assez, je n'ai plus de client au turn. Deuxième raise, ça fair beaucoup mais il semblait intéressé.

Et une paire de rois qui ne me satisfait pas. On l'affiche à l'ancienne, le converter ne marche plus ce soir:

[1/1]
##########################################
Poker Star Game 26392321097 / Ring Game
Table alstede iv - B
linds : 0.5/1
##########################################
8 players

[SB] skinka88 (71.55)
[BB] Drakon83 (114.5)
[1] simonizer300 (104.3)
[2] EzeQK (115.65)
3] kinkony (85.3)
[4] thebeav7412 (53.75)
[5] PrinceMarci (50.5)
But] Denroid (81.4)

EzeQK K K Initial Pot: 1.5
mimonizer300 folds
EzeQK raises to 4
kinkony foldst
hebeav7412 folds
PrinceMarci folds
Denroid folds
skinka88 folds
Drakon83 calls 3

### FLOP ### K 3 6 Pot: 8.5

Drakon83 checks
EzeQK bets 4
Drakon83 raises to 12
EzeQK calls 8

### TURN ### J Pot: 32.5

Drakon83 checks
EzeQK checks

### RIVER ### T Pot: 32.5

Drakon83 checks
EzeQK bets 30

Drakon83 folds

EzeQK hide cards
EzeQK wins 62.5 from the main pot


Je fais un petit bet flop sur mon set KKK et me fait relancer fort. Là, j'hésite et choisis le flat-call. Le troisième trèfle tue toute l'action. Sur le check river, je vois bien qu'il n'a pas la flush mais mon bet ne rencontre que le vide. Le slowplay et la couleur possible ont gelé l'action.

J'ai dit que c'était la soirée bluff catch? Encore deux autres:

[1/2]
##########################################
Poker Star Game 26392168945 / Ring Game
Table hyperion ix -
Blinds : 0.5/1
##########################################

8 players
[SB] lmdleon (20)
[BB] EzeQK (95.5)
[1] Mawerik999 (18.5)
[2] jokel77 (25.6)
[3] Virus3232 (120.85)
[4] rustang1987 (123.7)
[5] Drakon83 (112.15)
[But] I_h8_p0ker (111)

EzeQK Q K Initial Pot: 1.5

Mawerik999 folds
jokel77 folds
Virus3232 folds
rustang1987 folds
Drakon83 folds
I_h8_p0ker raises to 3
lmdleon folds
EzeQK calls 2

## FLOP ### 9 7 3 Pot: 6.5

EzeQK checks
I_h8_p0ker bets 4
EzeQK calls 4

### TURN ### J Pot: 14.5

EzeQK checks
I_h8_p0ker bets 6
EzeQK calls 6

### RIVER ### K Pot: 26.5

EzeQK checks
I_h8_p0ker checks

EzeQK shows Q K

I_h8_p0ker mucks Q J

EzeQK wins 26.5 from the main pot with A Pair of kings



[2/2]
##########################################
Poker Star Game 26392552453 / Ring Game
Table hyperion ix -
Blinds : 0.5/1
##########################################

7 players

[SB] I_h8_p0ker (85.8)
[BB] dimorphodon (20)
[1] EzeQK (101.1)
[2] Bengt79 (35.65)
[3] jokel77 (10.6)
[4] Virus3232 (126.4)
[But] rustang1987 (128.35)

EzeQK 6 6 Initial Pot: 1.5

EzeQK raises to 4
Bengt79 folds
jokel77 is All in
Virus3232 folds
rustang1987 folds
I_h8_p0ker folds
dimorphodon folds
EzeQK calls 6.6

### FLOP ### 9 4 3 Pot: 22.7

### TURN ### A Pot: 22.7

### RIVER ### 5 Pot: 22.7

EzeQK shows 6 6

jokel77 mucks K Q

EzeQK wins 22.7 from the main pot with A Pair of sixes


Le premier, je ne le crois que moyennement pf, pas au bord et un peu plus au turn avec le J. Mais j'ai mon tirage. Et check-call encore le K en bluff-catcher. Je me suis amusé à ça ce soir avec des gars qui étaient agressifs, ça paye. D'ordinaire, c'est moi l'agresseur. Je me suis adapté à la table. Jerôme va dire que je joue comme une fiote mais il a tort! lol

La paire de 66, c'est différent, les short-stack me cassent les pieds, ils n'ont qu'à jouer à des plus petites tables; Je les call systématiquement quand j'ai une main potable et une fois de plus, il envoie avec ne main dangereuse, merci bien.

Séance positive, entre un demi et 3/4 de stack , mas de quoi danser le guiledou mais une petite séance sympa tout en contrôle;

Allez demain les tournois, je vais tout déchirer, qu"on se le dise;)

mercredi 25 mars 2009

Sous les balles

Je zigzague pour éviter les nuts ce soir. Je me prends des mains incroyables. Pour commencer, je suis obligé de jeter JJ, QQ, KK, flop et river tellement les boards sont dangereux et le tir adverse nourri.

Et quand je call en contrôlant le pot, je trouve, comment dire...

Voyons par l'exemple:


Click here to view a larger version.


Ca commence bien. Il slowplay le flop, je call le tirage flush au turn et prudemment check-call la deuxième flush river. Il me retourne le carré de rois, rien de moins!!! J'évite la catastrophe et m'en tire bien.

On continue par Everest (le replayer ne semble pas marcher dessus):
Je jelance KK Deux call. Baby flop, donk bet de la bling 4$, il lui reste 11$derrière, je call et l'autre aussi. Turn brique, il mets 7$, je le mets à tapis et l'autre fold. il call et retourne 33! Et la river lui donne la quinte miraculeuse. Allez...

Je relance KQs, deux calls, flop KQ8 avec deux trèfles. Je bet 5$, i call. Turn un trefle, il donbet 8$. Je call pout le Full, rien de vient et je me doute qu'il a la flush max. Il va all-in river, je fold mais l'autre est all-in est on voit donc les cartes: A6 trèfle, flush max comme prévu.

Je vais enfin gagner deux mains en relançant comme un porc: Je raise 7.75$ KK sur deux relances 1$. Je suis callé. Baby flop, j'envoie mon tapis; insta call et il retourn 88. Je me refais une santé.

Une AQ jouée oops dans les blinds, Q au tun, je bet et ça passe.

Un AA joué comme un cinglé: limp et relance 4$ je relance all-in, faigué de jeter mes premiums et je prends un paquet de blindes

AQ qui trouvce QA turn river.


Click here to view a larger version.


Allez, un slowplay qui le laisse toucher au turn et il call river avec TP river pour un bon petit pot. J'ai attendu que quelqun touche quelque chose.


J'ai évité les tirs de mains surpuissantes, limitant le dégats, quelle série de monstres. Et encore, je suis loin d'avoir tout mis. A un moment, il était impossible de gagner un pot. Loi des séries et variance... Quelles mains, je me dis qu'il ne m'ont pas assez pris, j'aurais extrais plus de valeur à leur place.

Donc dodo avec le plaisir d'avoir évité des catastrophes tant les mains adverses étaient fortes et je ne suis pas loin d'être break event. Heureusement que je n'ai pas trop bluffé aujourd'hui!

mardi 24 mars 2009

Soirée calme

Je reçois un message du support Stars d'entrée: Conduite incorrecte, chat ban si récidive. Ok, Ok, c'est mon premier tilt depuis que je joue, je suis sage là...

Donc, 2 NL100 au calme et j'ouvre deux NL50 sur Everest, histoire de chasser le pigeon.

Ca commence bien avec quelques bon pots mais voilà que c'est moi le pigeon:

Je reçois AA. Un relanceur en middle position relance 1.75$, je 3bet 6$, il call. Viens le flop 9T8
Il check, je bet 8$, il me revient dessus 17$ minraise.

Ca ne sent pas bon. J'hésite entre fold en le créditant d'un brelan et call s'il a une overpair; Comme c'est Everest, je call, le niveau est mauvais, ils n'ont cessé de call avec des mains pourries. Oui, mail là, c'est un raise. Il abat 88. Aie.... Viennent 5J

Rien ne viendra me sauver contre ce brelan qui va fracasser ma paire d'AS. Les pigons touchent aussi des brelans, hélas. C'est ce que je craignais depuis le début. Le faux pas contre les fishs, classique.

Sur les NL100 Stars, c'est calme, quelques pots à 20$-60$, un brelan peu payé.

Gains faibles mais on a arrété les pertes, c'est déjà ça. C'est un peu ennuyeux par contre, trop calme et on m'accorde trop de crédit, pas d'action.

Bref, calme plat sur Stars et chasse au pigeon où je me fais descendre sur Everest. J'ai tiré par le mauvait bout de la carabine...

lundi 23 mars 2009

Pigishs et fisheons

C'est un nouveau croisement entre fishs et pigeons. C'est l'ami SimEFP l'auteur de cette trouvaille.

Je vais faire un tour à ma première room Everest. Et ça joue très mal effectivement. Mais il faut faire attention,les calling station sont légions.
PAs grand chose à signaler, le jeu est très lent.

Je gagne facilement des pots et en perds avec quinte vs flush. Les moves marchent à condition de reperer les calling stations qui abondent. Ceux -là ne lachent plus dans un pot, bluff impossible.

Bref soirée pépere avec les pigeons, pour m'aclimater. Je mettrais des mains demain.

J'ai mon status GoldStar, plus la peine de se fatiguer sur Stars, je peux sortir un peu sur les autres rooms chercher les fishs...

De plus, j'ai reçu un mail pour conduire incorrecte, avec menace de banissement du chat, le donk de dimanche a laissé des traces ;) Il est donc temps de se mettre au vert sur une autre room quelques jours.

F... you!!! Je croyais que ça passait si on mettait des points, et bien non, apparemment, lol.

dimanche 22 mars 2009

Petit (gros) Tilt et grande joie. Vengeance!

Je n'arrive pas à trouver de tables NL200 qui ne soient pas remplies de regs. J'opte donc pour deux tables NL100.

Ca se passe plutôt bien et je monte à +3/4 de stack avec quelques mains:


Click here to view a larger version.


Je call A6s en BB, cela fait plusieurs fois que la SB me relance et je ne me laisse pas faire, l'outplayant. Il insiste. Sur le flop, je bet et résiste à son raise. Je pense qu'il n'a rien ou une paire, mais cerainement pas un T. Je résiste aussi à son énorme bet turn, j'ai le tirage couleur max. Quand il check la river, je vais all-in malgré le board dangereux. Je persiste à croire qu'il a une paire et qu'il peut call au vu de son agressivité. Il fold.

Une main où je prends de la value, tranquillement:


Click here to view a larger version.


Je call et value-bet du long, il ne lâche pas son KK.

Là, une erreur due à la distraction, je suis en train de surfer:


Click here to view a larger version.


Je check-call mon tirage couleur et check-raise la flush qui rentre au turn. Et je fais un enorme value-bet river. Sauf que occupé à surfer, je n'ai pas vu le 3 doubler. Quand il va all-in, c'est trop tard, je suis obligé de call. Il fallait check-call un petit bet river, bien sûr.

Là, le coup qui me fait tilter. Ce qui m'arrive est atroce, face au donk de la table:


Click here to view a larger version.


C'est affreux, le donk raise avec une poubelle et je lui fait un 3bet énorme dans les blindes avec QQ. Il call ainsi que mon bet flop. Au turn, je pense que je suis toujours devant, ce gars est un mongol complet. J'envoie la moitié de mon stack et il push all-in! Je call, surpris, de toutes façons, je me suis commité. Je suis ahuri quand je vois l'argent patir vers lui avec sa double paire miraculeuse river. Il m'a relancé all-in avec le 6 du flop et 65 en main!!!

Je vais tilter pour de bon et le traiter de tous les noms de donk pendant 15 mn. Une cave en moins de cette façon, je bout, je fulmine. Il me dit que je devrais me faire soigner, tellement j'en balance sur sa nullité. C'est rare que je pête un plomb comme cela, mais me faire laminer par un ultra-donk dans un coup atroce à ce point est probablement ce qui arrive à me faire sortir de mes gonds. Le fait est qu'il entretient ma colère par des piques permanentes et comme un idiot, je m'énerve et lui réponds.

Je vais me reprendre et jouer correctement sur l'autre table. Sur celle-ci, rien à faire, je commence à me faire une raison, quoi qu'il fasse, il touche et gagne. Il a un stack de 300$ et je me dis que la vie au poker est injuste.

Mais la plus belle, la plus douce des vengeance va arriver. Omg, que c'est bon, je vais la regarder en boucle cette main. Je vais le DE-FON-CER ainsi qu'un autre gus, trois gars à tapis pour un pot énorme. Regardez, que c'est beau un donk qui vous enrichit après vous avoir suckout:

DONK OF THE WEEK:


Click here to view a larger version.


Vengeance, douce vengeance. Je call le tirage couleur au flop. Le donk fait parler la poudre au turn alors que j'ai la flush. Je me contente du call alors qu'on est 3 dans le pot. Je veux son stack et suis effrayé en même temps par la possible flush supérieure. Tant pis, flat-call. La river est parfaite et il envoie son tapis!!! là, j'ai un gros doute, les secondes du timer s'égrènent. A-t-il la flush supérieure? Si oui, il va me lessiver et m'humilier une fois de plus. Je call à 3 secondes du timeout et le troisième call aussi. Quand les cartes s'affichent et tout l'argent viens vers moi, c'est l'explosion de joie: Une quinte pour le donk et KK pour l'autre! J'ai un stack de 375$ quelques mains plus tard!!!


Je couvre le chat, je lui en mets une tonne. Il m'avait dit qu'il mettrait la main avec QQ sur son blog et autres gâteries tout à l'heure, pour bien m'énerver. je lui rend la monnaie:

yoooooooooooooooo
DDDDOOOOOOOONNNNNNKKKKKKKKK
So sweeeeetttt
I'll put this hand on my blog. Title: Donk of the week.

Etc, etc... Il ne bronche pas. Ha! Quel bonheur! Quelle douce revanche, mmmmm, je savoure...

J'en oublierais que le troisième larron est bien donk aussi: limp de KK dans un multiway et il trouve le moyen d'y laisser son stack. Deux donks pour le prix d'un!

Du coup, la séance est largement positive et je passe de -1 cave à +2 caves, merci les dieux du poker pour cette main face à ce donk, merci... Le tilt est passé, j'arrête la séance et vais bricoler au soleil. C'est fou de se mettre dans des états pareils quand même, toxique le poker des fois...

Ps: j'ai continué encore un peu, je viens de lui reprendre quelques dizaines de dollars: Il a limpé Q9, j'avais K9 et il a matraqué du long sur 9 hight au board. Je relance AJ UTG, il call oops dans les blinds. Flop AQ, check-check. Il bet turn ,je call. Il check river, boum, je bet. Il fold. J'ai presque 400$ sur cette table et 160$ sur l'autre. Sa chatte est partie, il ne lui reste plus que sa donkerie, je vais rester un peu je crois, je call toutes les mains qu'il limpe, hé-hé...

Et il finit par se faire lessiver ses 50 derniers dollars, 67s all-in contre KK en 5bet! Il a bien failli encore chatter, il touche le 6... end of donk...

samedi 21 mars 2009

Saturday night

Une petite séance NL200 à deux tables et quelques tournois ensuite: 55$ FullTilt, du 44$ Bodog, du 3+R absolute, du 16$ turbo Stars, c'est assez varié.

La séance NL200 est neutre: Je joue TAG, je gagnotte, je perdoie, rien de significatif. Au moins, j'arrête ma maniaquerie qui commencer à me coûter des sous. Peut-être faudrait-il arrêter le cash quelque temps. Voyons quelques mains en attendant:


Click here to view a larger version.


Main évidente. Le short de service qui relance les limpers à 40$ all-in et j'envoie mes 200$ pour l'isoler. Mes KK tiennent face à ses TT. Serarien de jouer short...

Quand je dis que mes monstres ne sont jamais payés en ce moment:


Click here to view a larger version.


Personne n'en veut de mon set, sniff...

Des looses qui limpent et callent du suited oops, pas de problème aussi pour en trouver ici:


Click here to view a larger version.


Il limp son 65s 2$ et call mon 3bet QQ 10$ oops. Je dirais que c'est moyen, mais je fais ça tout le temps sur la NL50. Ca me coûte des sous d'ailleurs. Evidemment, il call mon bet flop avec le tirage couleur. Celle-ci tombe au turn et je ne mets plus un centime, perdant le minimum. La doublette le calme et il se contente de check jusqu'à la fin. J'en ai un peu raz le bol de perdre avec mes premiums mais bon...

Voilà, une séance peu agitée sur cette NL200.

Le 55$ FullTilt est une horreur: Je me prends tous les mauvais coups de l'univers. Ca joue aussi mal que sur un 3$. Et je n'en profite guère, suckout sur suckout. Par exemple:


Click here to view a larger version.


C'est moche. J'ai la quinte par le bout idiot mais je suis persuasé d'être devant. Je relance le bet à tapis, il a double paire. Et bien sûr, il touche le full river...

Exit le 55$ FT.

Le 3$+R absolut, pas grand chose à dire. Je vais stagner à 10.000 après quelques bons coups. Mais je suis occupé à lire un post sur cp. Mais qu'est-ce qu'ils ont tous à dénigrer les Manub, Tilou et autres sponsorisés? Bref, je le joue distraitement et fais un move en BB sur le bouton qui me relance 1.200. Je le relance à 7.000 avec AT et il me call avec 78! Et bien sûr, le flop avec 88... Pfff...

Le 16$ Turbo Stars. Encore un donkament. Je double avec JJ face à un gars qui pars directement all-in avec des blinds à 60. Je le call parceque c'est un donkament turbo et que je le vois sur AK. Vérifié et je double up. Le même recommence quelques mains plus tard et je call encore avec QQ. Il a AJ et touche l'A... Re-pfffff..... Après je suis short et c'est la boucherie. Je vais faire un move en BB abec K3 sur un mini-raise du bouton. Il call avec AK, oups....

Le 44$ Bodog est le plus intéressant, bien que je ne puisse pas récupéer les mains sur ce soft naze. Encore une fois, je fais un ITM et finis 8ème. Je ne comprends pas pourquoi je fais de bons résultats sur ce tournoi en participant très peu et alors que cette room est infestée de requins. Un meilleur chounomètre? Quoi qu'il en soit, je monte à 40.000 jetons et suis largement chipleader alors qu'il reste 14 personnes, le 2ème est à 27.000. Bons moves, bonnes cartes, des all-ins avec le meilleur jeu sans suckout, tout va bien. Là, la chance va m'abandonner une fois de plus. Je relance JJ environ 2.500 et suis relancé all-in 6.000 par un short. Je call évidemment, il a A2. Et il touche l'As, bien sûr... Idem quelques mains plus tard, mon AQs se fracasse sur un 33 short. On est à la bulle, je vais envoyer mon tapis aux quatres vents, je suis descendu à 15.000. Je remonte vers les 22.000. Puis refonds en table finale, ça explose de tous les cotés. Un all-in à 13.000 avec A6, callé par AJ BB. Flop 6J, je suis cuit, je finis quand même huitième.

Voilou. Rien d'exceptionel et je suis décu de cette 8ème place alors que j'étais en tête. Toujours pas de grosse win à l'horizon, et la choune qui m'abandonne en table finale. Et un cash à surveiller, les séances négatives s'étant acumulées. Il faut que je me calme là-dessus. Je joue carrément mal à force de vouloir faire mon maniaque. Dodo...

NL50: noway, goto NL200

Impossible de jouer en NL50. Je n'y arrive plus. Les enjeux sont trop faibles, j'ouvre trop de tables, je suis beaucoup trop loose. Je joue un tiers des mains, bluff trop et comme ces limites sont remplies de calling stations, ça ne marche pas.

En plus, mauvaise série, mes monstres ne sont jamais payés malgré l'action que je donne. Finalement, les joueurs ont peu de logique et mes moves ne sont pas compris ou ignorés, ils callent quans ils veulent, sans trop de logique, et c'est tout.

Après deux nouvelle caves de perdues sur des mains où je ne suis pas fier, notamment une main horrible ou je semi-bluff 88 à tapis face à AA, je ferme toute les tables et change complètement de stratégie: J'ouvre deux NL200.

Je joue enfin sérieusement et ça se passe plutôt bien. Deux tables, je joue concentré, je m'applique et mes moves sont respectés. Et je joue beaucoup plus tight, TAG comme en tournoi pratiquemment.

Evidemment, le danger de broke est plus prononcé. Si je me prends une mauvaise série à cette limite, ma bankroll va en prendre un coup. Mais vraiment, la NL50 n'est plus possible en ce moment.

Au bout d'une demi-heure, je suis à tapis préflop contre un loose qui a envoyé 40$. J'envoie 200$ pour l'isoler, il y a des limpers. Ca se passe bien, il a TT. La main suivante, je couche tout le monde avec un 3bet AA.

Ceci étant, commme à toute limite, on voit aussi des horreurs. La différence, c'est que ce n'est pas moi qui les fais là... ;) On va voir ce que ça donne.

vendredi 20 mars 2009

Fin de soirée en cash

Rien ne passe, y compris en NL50. Ok, je ne suis pas super-concentré. Ok, je suis encore trop loose mais je me prends des mauvais coups.

En fait, j'ai toujours la main en dessous. Si j'ai JJ, il a QQ. Si j'ai QQ il a KK. etc..

Quelques exemples. On commence avec QQ.


Click here to view a larger version.


La ligne me convient moyennement. Une fois que j'ai 3bet QQ, je suis tenté de fold devant le 4bet enorme. Mais ce n'est que de la NL50, que 15$ et j'ai QQ, je call. Un flop orphelin et il remet 15$. Là, c'est simple: ou je pars all-in ou je fold. Pour moi, il a KK, AA ou AK. Je ne bat qu'AK. J'ai envie de fold et à contre-courant je vais all-in. Bien sûr, c'est KK et je commence par plomber ma session.

Et pourtant, je sais depuis le début qu'il a AA, KK, Ak, alors? Alors rien, je me suis laisser influencer par un copain qui me regardait. Je ne fold pas qu'il dit. Et bien moi, j'aurais bien fold justement...

On continue par un AQ joué doucement.


Click here to view a larger version.


Pour une fois que je ne suis pas trop agressif:Je bet TPTK, il call. Je check le turn, pour contrôler la taille du pot et prendre un tirage gratuit pour la couleur. Le bet aurait été mieux. Il bet, je call. Le raise était possible mais la taille du pot, le tirage...Et il chatte un autre 9. Je ne sens pas bien cette main et me dit qu'il peut bluffer. Je call, il a chatté. Bof.

Je prends toute une série de mauvais coups. Rien de dramatique, mais à force, ça finit par faire des caves.

Par exemple, une énorme donkerie chatteuse:


Click here to view a larger version.


Que faire? Ce donk me raise avec A6 et m'envoie son tapis short face à mon 3bet! Et mon Ak se prends un 6... pfffff...

Je vais en prendre une série comme ça. Rien à faire avec mes bonnes mains contre les shorts chatteux qui font n'importe quoi. Il y a des jours comme ça.

Puisque je ne peux pas gagner avec mes mains légitimes, je suis obligé de jouer loose et de bluffer. Un move que j'aime bien:


Click here to view a larger version.


Open raise 89s 4BB. Donkbet le tirage couleur et call du minraise. Je ne lâche pas l'affaire. Le turn ne change rien mais il check. Boum, bet pour représenter... J'en sais trop rien, de la force disons... J'ai mon tirage en sécurité et le bet l'emporte.


Bon, j'ai montré des mains biscornues, j'ai le droit de revenir aux classiques. Mes amis me disent souvent: Tu n'a pas autre chose à nous montrer que tes all-in pf AA vs KK? C'est vrai que j'en ai publié des kilotonnes. Mais que voulez-vous que je vous dise, je ne le fait pas exprès, constatez:


Click here to view a larger version.


Ca me sauve un peu la soirée ce petit classique ;) Et c'est bien mérité: C'est au moins la huitième paire d'As et les autres ne m'ont rapporté que les blinds ou presque.

Mes bonnes mains n'ont pas rencontré d'action non plus. Bref, déchatte, pas d'action sur les monstres, difficile de lutter.

Voilà, mauvaise série donc et je refais un down de deux caves. Comme je joue extrêmement sécurisé par rapport à ma bankroll, tout ceci n'a aucune incidence. C'est quand même désagréable...

Allez, on verra demain en tournoi...

Tournois du vendredi

Je fais donc un 33$, un 20+R+A donc 66$, un 11$ et un 3$+R. Je vais tous bien les jouer et vais sortir de la même façon sur les quatre:

Après avoir monté un bon stack, en jouant bien, en outplayant et en gagnant de bonnes mains, je ne vais pas lacher une bonne main dans un bon spot et je vais sortir:

Sur le 33$, je ne lache pas AK sur un flop XXQ vs TT et je sors.

Sur le 3$+r, je ne vais pas être payé sur mon gros raise BB avec AA, le gars fold 99-TT je pense. Mais ensuite je joue 99 et reviens sur le 3bet de la BB. Il a QQ, hop dehors.

Sur le 10$, je suis short, presque ITM avec 10BB et j'envoie KQ en middle pos. Et je trouve AK, out.

Sur le 66$, je joue là mon meilleur tournoi. Tout y est: Moves, bonnes mains, un poil de bluffs, du value bet et j'ai un joli stack de 20.000, BB 800.

Et la dernière main me comdamne. J'ai TT au SB et dès qu'on est au bouton, je sais que mon stack va y passer s'il le faut.

Je raise, BB call, flop XXQ, piques. Je bet lourd, il raise, je vais all-in. Tant pis q'il a une Q, c'est pas de chance, je suis trop engagé et il y a un gros tirage possible avec un pique. Il retourne KQ, hop dehors.

Bah, rien à signaler. J'ai bien joué en utilisant un bon jeu post-flop. Je ne regrette pas les moves violents à la fin: j'ai décidé de jouer en mode "je monte un gros stack ou je sors". Pas de soucis avec ça, j'aurais été déçu avec une autre stratégie mais là, c'était volontaire. Quoique le 66$, j'aurais pu m'abstenir mais en combat de blinds, je lâche difficilement.J'ai été bien plus tight qu'en cash-game de ces derniers jours et les résultats ont été convaincants.

Je vais me refaire un peu de cash ce soir, plus tight pour voir. Allez, on y va, résultats plus tard.

jeudi 19 mars 2009

Trop loin dans la loositude

La session en NL50 multitable où je devais me refaire pour compenser les sessions NL100 s'est mal passée. Et j'en suis le seul responsable. J'ai joué comme un maniaque.

J'ai bluffé à outrance et me suis fait attraper à de nombreuses reprises avec un ros morceau de stack engagé, rien en main et face à un bet all-in.

En plus, j'ai joué sans aucune attention aux tables, discutant avec ma famille et surfant en même temps. Tout ce qu'il ne faut pas faire. Je me disais que j'avais surement perdi une demi-cave. Je regarde le résultats net: - 4 caves!!!

Bon, j'ai abusé, je reprends mon jeu standard à partir de demain, c'est juré; Et avec un minimum de concentration.

J'ai quand même gagné de jolis pots. Pas de mains possibles à publlier mais de tête:

Je joue contre le deuxième maniaque de la table mais je ne le sais pas encore. Je relance KK 2$ et suis callé oops par le gus. Flop Q97 multicolore. Il check, je bet presque le pot, il me relance fort. Hum, je ne vois pas ce qu'il a . AQ est possible, un set aussi mais ça n'y ressemble paq, question de taille de relance, de timing. Il monte beaucoup d'agressivité.

Je call et décide d'évaluer au turn. Boum, il donkbet lourd sur une brique. je continue à penser qu'il n'est pas si fort, il semble vraiment vouloir me faire fuir du pot;

River, il marque un temps de reflexion et envoie son tapis sur une autre brique. Le timing ne me plait pas, il m'évoque une embrouille. Ses bets me semblent suspect depuis le début, il n'y a pas l'ombre d'un tirage réussi sur le board et il a représenté un monstre depuis le début. Je call, faisant confiance à ma lecture. Il a A9 pour une paire de 9 et je prends son stack.


J'ai JJ et me prends une surelance que je call. Flop XXX avec deux piques. Je bet, il call. turn brique mais de pique, encore un bet. river un J, j'ai le set! mais de pique encore. Blocking bet, il me montre QQ mais ave la Q de pique... argggg....

J'ai QQ et me fait surelancer Je call FLop Qxx. Je slowplay un peu mais devant l'action, je balance mon tapis au turn. Callé par AA. Qui touche AAA river... arrrgggg....

Bref, je ne suis pas aidé non plus. Entre mes bluffs éventués et mes coolers, ce n'était pas le soir. Je suis quand même surpris d'avoir perdu autant: les gros bluffs coûtent cher, il faut que je me calme là dessus.

Un exemple:

J'ai 44 et relance. Flop avec Axx et trois piques. Je call pour floater le turn. Turn pique parfait. La gars fait un petit bet, je relance comme un sauvage, la moitié de mon tapis est dans le pot. Il réfléchis et je me dis que c'est bon. Boum, je me prens un reraise énorme. Il me montrera le K de pique pour la flush max. C'est sûr que si je représente les mains qu'ils ont...

Voilou, ca va être le week-end et donc soirée tournois en perspective.

Un peu moins de NL100

Je viens de faire quelques comptes et oh surprise, je suis perdant sur les 4 dernières sessions. Certes, j'ai multitablé à outrance, certes beaucoup de NL100 et certes des coups horribles alors que j'étais devant. Mais certes je perds sur 4 sessions.

J'ai une bankroll suffisante pour jouer en NL200 mais je me suis fixé des règles draconiennes: 3 ou 4 sessions cash perdantes, redescente automatique. Et les gains en tournois ne comptent pas.

Je jouerais donc ce soir en NL50. Par contre, j'ai le droit de jouer 8 tables, lol. Et d'ajouter un peu de NL100 si je suis bien. Et on ne rejoue pas du multitable NL100 tant qu'il n'y a pas eu 3 ou 4 sessions franchement gagnantes.

C'est parti dans 10 mn, compte-rendu en fin de soirée.

mercredi 18 mars 2009

Petite pause de deux jours

qui m'ont semblé une éternité. J'ai fait beaucoup de sport, suis rentré tard et n'ai pas eu le temps ni la force de jouer.

Dimanche, j'ai fait une session complètement dingue encore: 8 tables NL100 & NL50, jeu agressif.

Et j'ai tenté une expérinece fort coûteuse: J'ai call deux mains qui engageaient mon tapis alors que je me savais battu. Pourquoi? Parceque d'ordinaire je fold et ne me trompe presque jamais dans mes laydowns. J'ai voulu vérifier, les deux mains étant particulières:

Sur la première, mon tirage couleur est rentré river et j'ai bet et me suis fait relancer gros. Le flop était KQK. Je savais qu'il avait un full, la couleur ne l'effrayait pas. je ne battais qu'un donk ou une couleur plus basse. Mais cette fois-ci, j'ai préféré call quitte à perdre gros: Il avait KQK. vérifié.

Pire, j'ai la quinte river, j'ai fait deux call avec 45 en main et le board affiche 67T3K. Je me prends un bet énorme river, presque mon stack. Quelle main me bat alors qu'on a limpé à trois, moi de BB? 89... Je me dis: il n'a quand même pas la quinte supérieure au moment où j'ai la quinte avec le bout idiot au turn? Et en même temps, il peut bluffer mais son bet est de 50$! C'est la journée "vérification" et je call, résigné après avoir usé mon timer: 89 pour la quinte max. Vérifié.

Après ces deux mains, j'arrête de vérifier et regagne des stacks. Au total, j'en perds 4 ou 5, les regagne et affiche une perte finale d'environ un stack: Des pots de 30$ à deux où trois reprises où je pars à tapis contre des donks short-satck et où il chattent.

Exemple: Deux donks loose: Un raise 4$, un call et j'envoie la boîte connaissant leur loositude et leur propension à call, environ 100$ avec AA. Le premier call avec AQ pour 25$, le deuxième call avec 78! pour 30$. Et le donk au 78 touche sa quinte... Dégouté...,

J'en prends trois de suite comme ça.

Mais ça va, je perds une cave en faisant des expériences, je suis optimiste pour la suite. Enfin, j'espère...

samedi 14 mars 2009

Soirée tounois

Au programme, 3$+R, 5$, 22$, 33$, qualif 100K. Soit 3 donkaments et deux tournois standard. Pas de cash et peu de tournois car je regarde l'EPT dortmund en même temps.

Le 22$, ça joue aussi mal que sur le 3$. Et le week-end n'arrange rien. Seul ITM, le 3+R où je sors environ 550 sur 6.000.

Quelques extraits d'horreurs:

BB400. UTG relance 1550, je 3bet 4850 QQ. Il 4bet all-in pour 14.727 avec 99. Je double up. C'est évidemment très moyen comme call mais c'est comme ça: Une fois dans une main, les gars ne se couchent pas.


BB 1.500, j'ai 19.560. Le hi-jack limp, je lui envoie mon stack avec 88. Il call avec AJ. Limp AJ et call d'un all-in pour la moitié de son stack? Allez comprendre. Bref, je double up.

Bref, c'est une session où personne ne fold, qu'il limp où qu'il raise. Le problème de ces donkaments, c'est qu'on manque de repères. On est obligés d'y aller fort et de croire moyennent les bets vigoureux sur des flops suspects:


Click here to view a larger version.


Ca manque de subtilité et c'est un peu gros tout ça; Un joli laydown pour se consoler:


Click here to view a larger version.


Je jette JJ malgré le donkament. Au vu de l'action, si quelqu'un a minimum de cerveau ici, je suis forcément derrière. Bon laydown , je perdais deux fois face à AA et AQ.

Je suis content de la victoire de Sandra à Dortmund, une femme qui remporte un EPT et devient millionaire. Sans forcément jouer divinement, en faisant des erreurs et avec un suckout énorme A9 qui touche son 9 vs Le AQ all-in de Kanish. Ca démontre bien la part de choune qu'il faut pour gagner. Et tout le skill du monde ne peut rien contre ça...

PS: Merci et Désolé pour ceux qui m'ont laissé des commentaires récemment: Je ne les ai pas vus: Jerome, scremer et Gexti. Il faut que je m'améliore, je réussis à ne pas voir les commnentaires. Ou alors c'est un bug de blogger, je regarde...

Je réponds donc ici: ScremerZ, quand je jour LAG en cash, mes stats sont terriblement loose, je ne les ai pas là, je les donnerais la prochaine fois. En gros, énorme pourcentage de VIP, grosse agression etc... Mais je ne joue pas LAG à ce point là tout le temps. Il faut que je soie en pleine forme sinon je me fais pulvériser.

Gexti: Pour le gros laydown que je fais avec KQ sur un Board KK7, oui, je l'aurais joué pareil en cash. Avec plus de peine, mais je l'aurais couché.

vendredi 13 mars 2009

TF - deuxième place

3 tournois ce soir, deux donkaments 3$+R et 10$ et un "sérieux" 44$. Je fais la table finale du "sérieux" et finis deuxième après être remonté, avoir outplayé pendant 40mn avec des poubelles.


Il s'est passé beaucoup de choses, évidemment, mais je ne peux pas récupérer les hand histories sur ce site, hélas.

J'isole un short stack qui a 1 BB. Le gars bat mon A7 avec 95 et la SB que je fais coucher s'exclame: JESUS! EZEQK! A7! Ben quoi? Il est suited, lol.

Je retrouve le même dans un pot avec A4, on est trois, il y a un A au flop. Je check-call la main de "JESUS". turn 4, check-check. River, je bet gros, le pot. Il call pour une grosse partie de son stack après avoir réfléchi, réfléchi..

Il avait un gros A, comme prévu et c'est une explosion dans le chat: JESUS! Il me demande des explications, les exige:

Pourquoi tu check-call le flop?
- Parceque je savais que t'avais un meilleur As
Quoi, tu call pour me suckout?
- Oui
JESUS, F.... Idiot!
- Pourquoi tu limp AQ et tu call river alors? Hé-Hé...

Je relance AK UTG et me prends un 3bet du bouton. 4bet allin et il se met à réfléchir. OK, il a QQ-. Il call avec JJ et je touche AK. Pareil, il se mets à discuter: c'est mal joué etc... Je lui dis: Mon garçon, après mon all-in, tu es face à QQ+, AK, tu ne bats plus rien ou tu es en coin-flip. Il me réponds: Bien joué, je n'y avait pas pensé! J'allucine, ces gars prennent des décisions sur quels critères?

Je pars avec d'environ 9.000 le plus petit tapis ou presque, à la table finale.

Je vais jouer en force, faisant le yo-yo mais donnant le message suivant à la table: Je ne fold pas pf, je ne sors pas des pots, je bet lourd et je vais souvent all-in. Si vous avez des cojones, jouez avec moi...

Je vais continuer à la bulle, quelques belles rencontres, un KT qui se fracasse contre mes AS qui font: AAAA. Un chattage JJ contre AA je touche un J river. (Enfin, come on la choune!)

Une bulle bien négociée, Des gros, gros bluffs où je me mets à poil avec air et j'arrive en HU, avec des bluffs qui m'ont moi-même effrayé mais je ne touchais aucune carte décente.

Le gars est tight, je le martyrise jusqu'à mener 120.000 à 50.000 jetons. On est all-in AJ vs son KJ. hélas, il touche une flush inespéré avec le valet de trèfle.

Je remonte encore deux fois dans la même situation avec toujours des poubelles. Il touche et je dois m'incliner, c'est le désert des cartes. Je gagne avec des mains imaginaires.

Une main où j'ai la quinte avec le bout idiot: J'ai le 7 et 89TJ au board. Je bet, il raise all-in. Je regrette de ne pas call car je suis mourant après, mais tight comme il est, je pense qu'il a la Q. Mais c'est une erreur je pense. Je fold et me retrouve all-in avec une poubelle peu de temps après. Il call avec K7 et c'est fini.

Dommage, je suis passé devant lui trois fois de suite et j'ai mieux joué mais le destin n'a pas voulu m'aider à la fin. Dommage le fold trop tight, probablement l'erreur du tournoi, mais sait-on jamais...

Je suis satisfaitquand même: Je ne fais plus de tournois que le week-end et je suis content d'une deuxième place pour ce premier BI sérieux. Ma bankroll aussi!!!


Pour rire, voilà ma sortie du donkament Stars 3$+R:


Click here to view a larger version.


C'est vraiment la loterie ces petits BI. Le gars call avec AT. Sur un bon flop, il raise mon donkbet et call mon 3bet all-in avec AT et air, je me doute qu'il n'a pas grand chose. Bien vu, l'artiste. Et bien sûr, As on the river...

Bon dodo, c'était une belle soirée de reprise, j'ai joué comme un nordique et me suis amusé. On recommence demain. Et j'en profite pour tester mes compétences Html, lol.



2ème card dead
dodo content



Bon, j'ai un bug d'affichage, on va laisser ça tel quel, à peaufiner...

jeudi 12 mars 2009

Méthode pour les décisions difficiles

Pas de poker ce soir, à la place je propose une méthode pour traiter les grandes décisions difficiles au poker:

Combien de fois est-ce qu'on voit ce genre de questions:

J'ai Top pair, top kicker au flop, je bet il va all-in. Il me reste 30 big blinds. Que fais-je?

J'ai fait une réponse à une question l'autre jour, la 1.000.000ème du genre et cela m'a inspiré. Je vais la reprendre.

Voici donc ma méthode pour régler ce genre de problèmes avec TOUTES les variantes associées, quelquesoient la main, le nombre de big blinds et la position. Fini les maux de tête, les reflexions infinies, il suffit de suivre la procédure. Le climat, votre copine, La présence d'un poissonier près de chez vous ainsi que d'un marchand de café peuvent être déterminants pour vos futures décisions.

En exclusivité mondiale et bien avant que ce soit révélé dans les secrets de plusieurs livres à paraître, LA réponse:


Plutôt de que se repasser tous les ranges de la galaxie: AK, un draw flush, une overpaire, un set, air, ou any two en bipolarité et inversion de phase chez l'adversaire:

La question c'est: Est-ce je je risque mon tournoi avec xxBB et telle main dans une situation extrêmement difficile?

Et la vraie réponse est: Ca dépend. de:

- votre humeur
- s'il fait beau ou le temps est à l'orage
- si un peu de sexe est possible si le tournoi s'arrête

Moi, si je suis suis de bonne humeur, qu'il fait beau et que le sexe est possible, je call. Dans le cas contraire, je fold.

Ou j'appuie sur le bouton timer, répands du marc de café et décide en fonction du dessin obtenu.

Si c'est le Sunday Million, le timer étant plus long, j'ai le temps de confirmer en ouvrant un poisson frais et en consultant rapidement ses entrailles (prévoir le temps additionel pour se laver les mains).

Ps: Il arrive fréquemment que j'interprète mal les signes, les poissons d'élevage ont des entrailles difficiles à lire. Le saumon sauvage et la truite de rivière donnent les meilleurs résultats mais ils sont devenus rares à dénicher.

mercredi 11 mars 2009

Soiree sans sel...

...et sans bons spots. Quelques belles mains qui se brisent sur des donks chatteux, classique. Déjà, difficle de trouver une NL100 qui ne soit pas pleine de regs.

Tout d'abord une paire d'AS en première main jouée. Un short à 25$ limp à 1$, je relance à 10$!. Il call avec QJ. On imagine la suite... La suite va être J au flop, il bet, je le relance à tapis. Il touche full JQ turn tiver. Super. Bien vu le limp et call 10BB pf avc QJ...

Le bouton limp, j'ai QQ en SB et relance à 5$. il call . Vient le flop 32T je bet lourd, il call. Turn J, il check, river 5. il minraise 20$ mon value-bet 10$. Je call et il me retourne A4 depareillés. Affreux...

Je vais perdre pleins de petits pots au total sur ce genre de donkeries et le résultat est une cavounette en moins.

Voilà, je vais dodo après cette brève séance card & spots dead. On fera mieux demain.

Désolé, pas de replayer ajourd'hui, il était en panne apparement.

lundi 9 mars 2009

Cave en bas, cave en haut

Je vais faire court: Je perds une cave NL100 face à des donks:

AKs vs un short qui ne lache pas 66 malgre mon raise pf d'un demi-stack.
AK encore vs un autre short qui limp, 4bet mon 3bet et call mon all-in short avec QJ. Je touche le K, il touche la quinte. Et ainsi de suite. Une autre gars fait un move de fou, un raise utg, un call, je 3bet 20$ et un quatrième réfléchit et envoie son stack 65$. Obliggé de call, pot de 90$, il me reste 40$ à mettre; iL a AK meme pas suited; pfff, on partage. C'est du grand n'importe quoi ce all-in AK face à deux raises et un 3bet.

Donc, cave en bas.

Mais les donks vous plombent, d'autres vous relèvent:


Click here to view a larger version.


AA minraise qui me laisse touche ma double paire K9 au turn seul le brelan de 8 improbable me bat, le reste est encore moins probable. Je check-raise et il insta-all-in. Ok, je suis sur que c'est bon, j'envoie la sauce; Et ses AS sont craqués. Move stupide: Minraise des As,c'est trop tard pour paniquer et envoyer son tapis pour les protéger au flop.

une sessions avec un qui ne veut pas comprendre quand il doit lacher:

(oops fausse manip, les mains ont sauté. Je les raconte à la place)

Donc, un short qui me raise late, je call avc AQ. Flop 8QQ, je check-raise, il envoie son tapis et j'insat-call. Il a A8S.

Deux minutes plus tard, il a rechargé, il raise et je call AJ. Flop 87J. Il bet 6$, je le relance all-in, il call et perds avec AK.

Une troisième main dans le style et il quitte la table, fatigué de perdre ses caves de 20$.

Une cave en haut, enfin presque je pense qu'un demi-cave est restée en cours, on est presque à l'équilibre avec de mauvaises rencontres.

Demain, c'est repos. GL à tous.

dimanche 8 mars 2009

Session du dimanche...

...Vite fait avant le sport. NL100, fini la NL50, ça marchait très fort mais ce n'est pas productif de rester grinder à cette limite. 1 cave et demie en une demi-heure, juste 4 tables tranquille; Plus une brève séance le soir, deux caves de plus et deux petits tournois avec encore une sortie incroyable.

On commence par la séance cash du matin:


Click here to view a larger version.


Un TT qui trouve son top set, je bet et un client. Le turn moyen, j'envoe 30$, il raise all-in, je call mes deuxièmes nuts. Et déja un stack de pris; Il me dit nice hand mais sur quoi me voyait-til avec ses 99?

Un AK en force:


Click here to view a larger version.


AK qui touche, c'est de la bombe. Son stack était petit, je prends le gamble;

Aucun respect pour les shorts et leus moves; Insta-call son limp & all-in. Ah, il a l'air fin avec son 77. Allez, donne tes sous.


Click here to view a larger version.


Encore un autre short: no respect (plus facile avec le set, le no respect ;) ).


Click here to view a larger version.
Ils n'ont qu'a à jouer full satck comme les hommes.

Une main que j'ai relativement bien jouée, tout en control:


Click here to view a larger version.


je ne perds qu'une dizaine de dollars, d'autres auraient laissé leur stack (y compris moi les mauvais jours). J'ai senti le coup dès le flop et je check jusqu'à la fin. Merci KK!. Et merci l'ahuri avec Q4 qui m'aide à bloquer le pot.

Puis, un petit affrontement:


Click here to view a larger version.


Je raise late, me 3bet 16$, je ne perds pas de temps à revenir avec une autre relance intermédiaire, direct all-in, c'est AA et je veux représenter autre chose. Il call avec AK, le malheureux.
ALLEZ hop, une autre cave, ce sont des grosses là. ;)

Et celui-là:


Click here to view a larger version.


Je connais l'oiseau, c'est un ultra-loose pénible. je lui envoie la moitie de son stack sur son raise avec AA et le reste y passe au flop. Merci, merci.

Voilà, environ 3 caves et demi ou 4, je ne sais plus. Ca marche bien aussi pour moi la NL100. J'y reste.

Par contre les maigres tournois: Je vous mets un exemple des atrocités que je prends:


Click here to view a larger version.


C'est horriblement mal joué ce 22. Il s'en est excusé même. Allez dodo, cash cette semaine maintenant en brèves séances NL100. J'entends bien garder cette bonne cadence;