dimanche 30 mai 2010

En pleine Desintox

Ouf, le plus dur est passé. Je suis content d'avoir réussi la partie désintoxication. Plus un seul jeu en semaine le soir. J'ai joué le vendredi pour une petite série de tournois qui n'a rien donné, toujours les suckouts.

Et j'ai rejoué quelques satellites ce soir pour des step. Une mauvaise série de départ avec des fishs qui callent n'importe quoi et touchent et deux petites win à la fin. Quelques énervements sur les suckout mais ça finit par passer.

Mais le plus important est que j'ai une activité très réduite et c'est ce que je recherchais.

Je savoure les moments passés à faire autre chose. C'est clair, le grind n'était pas pour moi. Du coup, ce blog n'est pas très actif, on ne peut pas tout avoir...

Mais quel plaisir de faire plein d'activités, car mine de rien, ce jeu est un horrible consomateur de temps.

Voilà, on va continuer comme ça. Du coté de la ligne, ça s'améliore aussi, diète et sport oblige, bref que du bon pour la santé...

Bon poker à ceux qui continuent, pour ma part, je savoure cette demi-retraite :)

vendredi 21 mai 2010

POKER - = +

Ouf, ca va mieux. Une semaine d'abstinence qui m'a redonné du moral. J'ai repris le plaisir du sport et en principe, je commence à perdre un peu de ces petits kilos en trop.

Pas touché une table. Cela a été plus facile que prévu. J'ai fui toute connexion à un site comme le diable. Même refusé une invitation à un tournoi privé et j'ai profité de ces moments: Plus de stress sur les horaires, j'ai pu profiter de ma famille, faire d'autres activités.

Un break agréable donc. Mais voilà le week-end et j'hésite énormément: Je ferais bien quelques tounois. En me restreignant à ce soir et sans sombrer de nouveau dans les journées du week-end.

J'avoue que j'en ai envie et j'en ai peur en même temps. Peur de sombrer à nouveau dans l'addiction, alors que l'arrêt est très proche. De toutes façons, j'y serais confronté tôt ou tard, autant tester de suite et voir si je suis capable de doser une reprise très raisonnée ou pas. Il me parait difficile de prétendre ne plus jamais jouer.

Je pense donc que je vais tenter ce soir et voir les effets. En essayant de contrôler au maximum. La suite tout à l"heure ou demain.

Ps: Je pense toujours tout ce que j'ai dit précédement. Rien n'a changé.

Finalement, je vais faire un reportage live pour vérifier mon état. Je mets à jour au fur et à mesure des points importants.

J'ouvre trois tournois:

Un 26$FT double stack 3.000 chips 42K.
Le 11$ Dayly Forty Grand PS 40K.
Un BD 33$ 2K.

Première action sur FT, raise KQs BU, reraise de la sb. 200 Blinds à 20. C'est cher mais j'ai la position, je call.Flop Kxx il donk bet petit, je call. Turn brique. Il bet très petir, 120, je raise 400 pensant qu'il n'y a pas de K en face. All-in, aie. AA ou KK en principe, je fold.

Deuxième action, un limp à 30, je raise 120 KK et me prends un gros 3bet. Je vois QQ/AK/AA. C'est hélas sur FT où je malchatte grave depuis des mois et je sens bien le AA. Mais je ne peux décement pas fold KK pf. Je push. Insta-call AA. Il me reste 220 chips. Le moral est bon quand même, le read était correct et le push aussi.

Un raise, je push KQ vs JJ et gagne le coin-flip. 450. Je push AQ et suis call par 85s pour 10 BB!!! Qui touche le 5... Sick life. Je voudrais bien comprendre le call 10 blinds avec 85s mais bon, faut pas chercher, je suis out du FT. Petite contrariété mais ca va toujours.

Sur le Daily 40K PS,BB à 30, je raise 90 KK, 3bet énorme à 750, 20 BB!!! Bon, c'est un donkament et je le vois clairement sur un AK qu'il ne sais pas jouer post-flop. Je push et il call. AK confirmé. Je double up sur ce premier coup.

j'ouvre un 22$ big ante cappé à 362 joueurs pour 4K sur Stars, pour compenser l'arrêt du FT.

Situation:
FT 26$ double stack 3.000 chips 42K. OUT.
PS 11$ Daily Forty Grand 40K. 5.500 chips.
BD 33$ 2K. 4.700 chips.
PS 22$ Big Antes 4K. 3.000 chips.

PS Daily 40K. Limp à 60, je raise double pot 300 AK. call. Flop Kxx. Il push ses 1.000 restants. Je call, il a KT. T turn... Premier énervement, je le traite de trou de balle sur le chat. Bon, visiblement, la période de calme n'a pas été assez longue. Retour au calme avec 4.200 chips.

BD, un raise, un call, j'ai KT en SB, j'hésite et fold malgré une côte potable. KTx au flop, T au turn arf... Et ça bet à mort. Du coup je call KQS le coup suivant dans les blinds et suis obligé de lacher au flop. 4.000 chips.

PS: BB 80, un gros raise à 400, un call, je les vois sur des mains moyennes, je push QQ BB. Le raiseur initial call 88. 8 au flop.... 1.500 chips. L'énervement revient. Je tape "idiots party" sur le chat pour évacuer. Nous voilà en plein dans les suckouts de donkament. 4.500 chips évaporés face aux donks.

Situation:
FT 26$ double stack 3.000 chips 42K. OUT KK vs AA.
PS 11$ Daily Forty Grand 40K. 1.500 chips. 2 suckouts, 1 énervement.
BD 33$ 2K. 3.700 chips.
PS 22$ Big Antes 4K. 2.600 chips.

Je me réconcilie avec mr call 88.

22$ big antes: QQ. Un raise 120, un 3bet 360. Le raise ne m'inquiète pas, le 3bet me fait douter. J'ai QQ et finis par push. Fold des deux.

BD 33$ 2K: Raise UTG 450 j'ai 20BB et JJ. All-in. il fold. Eh oui, j'ai décidé de jouer à fond mes paires premiums. De toutes façons, ça call souvent avec des paires moyennes et JJ va être difficile à jouer avec des overs au flop.

Mr call 88 raise et call un all-in KK avec AQ et lache les chips qu'il m'avait pris. Quel gachis...

BD, minraise UTG 300, je push AK. Décidement... Call par AT d'un short. T au turn. PT1, j'en ai déjà marre... 2.650 chips, la moitié du stack envolé sur un nouveau suckout. Petite pointe d'énervement.

22$Big antes. Raise, call je call 99. Flop 9TJ. je donk bet deux calls. K turn. Aie, je check-call deux petits bets, il a bien la quinte... 2.600 chips, 900 chips de partis.

11$ Daily 40k. Deux AQ 13BB et 17BB. Un limp, je push, tapis trop petit et AQ trop dur à jouer dans ces positions, ça fold. 2.350 chips. Ca remonte un peu. Je raise KK UTG 360. Un short push 1.000, je call, il a AJ. A river... 1.150 chips.... Rien à faire...

BD 33$ pot limpé, je complète un pot à 3 en SB avec KQ. Qxx au flop, je push, il me reste environ le pot, call AA et KK!!! Limp de AA & KK, lol, je suis out.

Bon, ça ne joue pas beaucoup post-flop mais avec ces stacks... Et la malchatte toujours omniprésente. Il reste le 22$ et le 11$ Stars. J'ouvre un step 2 avec un ticket.

Situation:
FT 26$ double stack 3.000 chips 42K. OUT. KK vs AA.
PS 11$ Daily Forty Grand 40K. 1.000 chips. 3 suckouts. QQ < 88. KK < AJ. AK < KT. AT < 77 OUT.
BD 33$ 2K. 4.700 chips. TP QK vs KK & AA limpés. OUT.
PS 22$ Big Antes 4K. 2.500 chips.

11$ Daily 40K. BU minraise 300, j'envoie mes 1.000 restants avec AT. Il call 77 et je perds le coin-flip, out.

22$ restant, je bet le turn une double paire KT. call. River quatrième pique, je fold le gros bet.
Le même gars call mon bet paire Q turn avec 4 carreaux au turn. Quatrième carreau river... PTTT11111111. Il bet, j'ai le T de careau. J'en ai marre et je call par dépit. Il a le K pour la flush max. Et allez donc, deux fois de suite. Il me reste 1.000 chips.

Ils touchent tout le temps, rien à faire... Je pouvais fold le bet de 600 mais, deux fois de suite qu'il call un bet pot avec un draw, qu'il bet derrière alors que la quatrième carte d'une couleur tombe. Je ne peux pas tout fold, je deviens exploitable.

Un limp 60, je call 66. Gros raise derrière à 400. Je sens l'embrouille et push avec de la FE(un peu) car je représente AA/KK. Il call ATs pour 15 BB pfffff. 789 flop A turn qui me crucifie et 5 river qui rentre la quinte. Enfin je touche et double up. 2.350 chips. 30BB, i'm back. J'ai gagné un coin-flip UEEEEEEEEEE...

Franchement, raise énorme et call 15BB avec AT, c'est du grand n'importe quoi.

Je fold KJ en SB face a un raise et deux call, apres hésitation (la côte). Et bien sûr, deux J qui tombent pour un gros pot que je gagnais face à AK, AQ, 99. 2.100 chips, 20BB. Break. Calme;

Reprise. Un limp, je push 14BB KK. Un call, il a ATs!!! Et je remporte le coup. Pas de suckout, incroyable, lol. 3.900 chips, 33BB. On voit pourquoi je ne cherche pas à trapper et push direct, vue la donkitude ambiante. Un limp, je push KK et il call la moitie de son stack avec ATs avec le limpeur initial (UTG!) restant à parler, bravo kalagan...

Deux limps 120, j'ai 30BB et AQ. Mauvaise taille de stack, je dois raise le pot à presque un tiers de mon stack alors que j'ai 3.600. Je push finalement avec une FE énorme, call par le deuxième limpeur. 66 pour 30BB! Crétinus Vulgarus, aucune notion de taille de stack, j'ai une paire, je call. Et je perds le coin-flip, out.

Voilà, c'est fini au bout de deux heures, j'arrête. On ne peut pas dire que j'ai eu de la réussite malgré le jeu déplorable en face. Quelques débordements dus aux suckouts mais je réussis à fermer tout le bouzin quand c'est fini. C'est positif mais il faut se contrôler, les énervements passés ne sont aparement pas encore calmés. Il me faudrait une bonne série pour aller mieux au niveau contrôle.

Allez, fin de la petite parenthèse, on passe à autre chose, c'est le poker récréation à petite dose on a dit...

Ai-je pris du plaisir? Bof, pas tellement, trop de suckouts, il aurait fallu une session plus équilibrée.

mardi 18 mai 2010

WTF POKER

WTK poker ou la fin d'une addiction.

Après quelques pérégrinations, plus ou moins sympas, c'est décidé, j'arrête le poker. Peut-être que j'y reviendrais ponctuellement mais là, c'est fini, je tire le rideau sur une activité qui finalement m'a couté beaucoup de temps pour pas grand chose.

J'ai pris quelques kilos, à force d'être assis derrière mes moniteurs, me suis beaucoup énervé sur des suckouts, suis devenu solitaire, et il est grand temps de retrouver santé mentale et physique.

Pourtant, la dernière période n'était pas mauvaise: J'ai triplé ma bankroll sur Bodog en faisant 3 tf 3 jours d'affilée, 4, 5 et 6ème, preuve que je peux être très régulier en tournois. Mais au final pour quoi? Quelques centaines de dollars, vu que c'était de petits tournois. Une misère...

En cash, une bonne période sur une nouvelle room puis le retour de levier imédiat: Je perds 4 ou 5 caves d'affilée pf: AA craqué Par KK. AA craqué par KK. KK vs AA. QQ vs KK AKs vs AA. Je perds avec ou sans la meilleure main tous les All-ins pf. Bah... Je perds 5 ou 6 sets d'affilée contre des draws. Perds avec quinte contre set qui touche full etc... L'argent est toujours au lilieu avec le meilleur jeu, Jeu gagnant, Long terme et maths sûrement, en attendant, tout cela ne vaut pas un pet de lapin et les fishs continuent de suckout. Alors je me défoule, je les insulte, les traite de tous les noms, mais ça ne fait pas revenir les caves.

Je regarde les grands vainqueurs internet comme JohnyBax. Ok, ils gagnent. Mais ils jouent 15 heures par jour des tournois avec de gros BI. Et là où c'est drôle, c'est que finalement, à la fin de l'année, ils gagnent moins que moi avec mon boulot dans la VRAIE vie. Ok, j'ai un bon salaire, mais ce sont les ténors du net, je ne parle pas des autres!!! Être pro avec des moyens limités, je n'ose même pas y penser: L'horreur!!!

Même les grands du cash finissent par se broke. La plupart font une bonne année ou deux puis se font pincer. Rien ne résiste longtemps, même durrr le dieu du cash en a fait la triste expérience.

Et que font-ils tous ces pros? Après avoir regardé à peu près toutes leurs vidéos: Ben, rien d'exceptionnel. Ils gagnent de temps en temps, avec de bonnes cartes, quelques suckouts et de la réussite. Pour le reste, rien d'extra-terrestre, ils jouent bien et cela se passe bien sur certains tournois, that's all.

Les autres justement, quelques succès autour de moi: Un bon warmup, des 60K gagné en 2009 par quelque-unes de mes connaissances. Souvent les plus fishs qui ont le mieux marché d'ailleurs, eh oui, sans connaitre la notion de cotes ni quoi que ce soit à un range et raflant 50k en faisant n'importe quoi... Puis plus rien pendant des mois et des mois pour tout le monde. Comme quoi, le plus fish peut perfer et le meilleur peut passer des lustres sans un résultat.

Seul le volume garantit un semblant de retour et encore...

Bref, je n'y croit plus. Le poker n'est pas une activité rentable, sauf à y passer sa vie avec de gros moyens, comme les pros du net. Et là encore, je préfère un boulot normal où l'on ne devient pas taré et associable derrière son écran.

Les seuls qui s'en sortent facilement sont ceux qui sont sponsorisés. Alors à moins de gagner le main event des WSOOP et de décrocher un super contrat, le poker est encore de la poudre aux yeux pour soutirer de l'argent aux masses. Et ne parlons pas des hordes de PokerXFactor qui balancent des centaines de joueurs sponsorisés sur la plupart des tournois. C'est devenu une mafia du poker, organisée et rentable. Pour survivre dans un tournoi avec des dizaines de ces gars pushant et movant dans tous les sens, il faut invoquer Sainte Chatte et espérer être entendu...

Regarder le fish planétaire MOON remporter 6M$ aux WSOOP en faisant n'importe quoi en est une illustration saisissante. Voilà un des plus mauvais joueurs de ce système solaire qui chatte pendant une semaine et va nous ramener des millions dans sa cabane de bucheron. Là ou il est bon, c'est qu'il a eu l'intelligence de reconnaitre qu'il était basique et avait juste de bonnes cartes. Et encore plus de repartir avec ses millions et de laisser tous ce bouzin pokéristique derrière lui. Lui, il a tout de suite compris, il a pillé la banque et s'est barré au soleil...

Perso, ça m'aigrit l'humeur tous ces suckouts, ces bad-beats, ces fishs qui continuent à chatter et vous gachent la vie encore et encore. Et les pros qui font pareil, vous sortent sur un 4bet all-in avec 73 où votre Aks se fracasse etc...

Et ne parlons pas des médias qui encensent les succès. "XXX a eclaboussé le début du tournoi de sa classe". Lol. Deux heures plus tard, il est dehors, sa classe ne l'a pas empéché de perdre son coin-flip. A les écouter, certains ont les moyens de passer à travers tout pour aller chercher la win. Paillettes et conneries...

J'ai donc commencé ma désintoxication. retour à mes passions d'antan sport à fond et pas un écran de poker, plus rien.

Quand cela ira mieux, je refrais peut-être quelques tournois en week-end mais pour l'instant, fuyons cette activité dangereuse pour le mental et la santé, qui isole de tout et rapporte peu.

Je garde au fond de moi une part de rêve, un WSOOP à Las Vegas en tf, mais ce n'est certainement pas cette activité cyclique quotidienne qui bouffe tout.

Poker, WTF, va en enfer, tu n'es qu'un énième piège à gogo, va sucer le sang d'un autre, moi je me barre ailleurs....


FUCK the POKER. FUCK the Donks. FUCK ALL.

Bye :):):):=):)

samedi 1 mai 2010

Tournois c'est reparti

Pour un tour sur les tournois. Cela se passe pas trop mal d'ailleurs. Je monte des stacks rapidement sur pas mal des tournois. C'est en milieu et en fin de tournoi que ça se gâte. Les habituels coin-flips, suckouts et déserts de cartes.

Je refais une table finale sur Bodog où j'arrive même chip-leader. Hélas, AK suckout par un call donk A5. Et KK encore suckout par un call KT qui envoie son tapis au flop sur un draw et touche. 6ème finalement.

Beaucoup d'ITM, presque 1/2 à un moment. Mais toujours de petits montants. 100$ par çi, 70$ par là, 60$ par ici... 11ème, juste avant la tf sur un autre 4K, encore 60$...

Puis le Million Freeroll pour les Supernova sur Stars. 1.000.000$ de prize-pool. Je démarre en trombe et monte rapidement un stack de 50.000 sur une stucture identique au Sunday Milion. Puis un donk qui va me payer un gros 3bet QQ avec 44 pour toucher le 4 flop. Je fais un CB trop fort qui me commit et suis obligé de call son all-in. Je redescends à 20.000. Mal joué, il fallait CB moins fort pour fold sur le CR. Même si c'est un donk de call un 3bet Avec 44 oops. La suite est mal jouée de ma part, sur la taille de bet.

Je remonte ensuite à 35.000 en bataille de blinds. La SB push AT, je call 66 en BB et double up. Puis la bulle, je ne joue plus rien car 250$ en jeu pour un freeroll en ITM quand même.

Je suis donc payé et me retrouve à 20.000, 12 BB. Un big stack raise, je les vois sur deux grosse cartes et j'envoie 33, il call AK et A turn. Out 899/3.200. Pas de regrets, j'étais payé et voulais doubler pour retrouver un stack qui me permette de jouer. 250$ quand même sur un freeroll, même si c'est loin des 150.000$ à la win.

Voilà, je suis content de mon jeu, beaucoup d'ITM, je suis régulier, mais encore de petites erreurs par moment, notamment ce bet au flop qui me coûte cher.

Clairement, SNG & tournois sont mon domaine de prédilection. Je fais quand même quelques petits cashs games à de petites limites pour continuer à travailler mon jeu post-flop mais fini les cadences infernales...

Voilà une très très grosse main. Par contre, je n'arrive plus à les afficher directement sur PokerXFactor, je ne comprends pas où se situe le problème.

http://www.pokerxfactor.com/SH216839/38722_20100501_180532