lundi 28 juin 2010

Silence, on ferme...

Comme tous le monde, je me fais sortir de toutes les rooms qui prennent une licence. Party, Stars, Winamax...

Je cashout sur certaines, j'attends de voir ce qui va se passer sur Stars le 29.

En attendant, j'ai continué un peu sur le rush FT mais c'est désespérant: Rempli de regs, c'est très dur de faire le moindre sous là dedans.

Alors, j'ai émigré et suis parti sur l'omaha ailleurs, en short-ended et sans rush. Pouf, 4 caves en une demi-heure. Ca fait du bien...

Finalement, le rush n'est pas si bien que cela: on n'a aucune idée du profil des adversaires, le jeu est bizarre puisqu'on peut fold des tonnes de mains. Les gens craignent les sets, les couleurs et les quintes comme la peste. Bref, pas rentable du tout.

On s'occupe donc un peu en attendant l'ouverture officielle des romms fr. J'ai testé Stars fr en freeroll pour les FPS. Le niveau était affligeant. Espérons que ça reste comme ça...

Le passage en fr ne me gêne pas du tout: J'ai tendance à perf dans les petits/moyens tournois et je ne fais pas assez de fields à 6.000 pour que ce soit rentable. Pour le reste , on verra bien.

dimanche 20 juin 2010

Pas de WSOP

Pas eu le temps de faire les steps finalement, avec tous ces matchs de foot ;) Et hélas, je me rends compte qu'il me manque des points pour le 370$ qualif WSOP. Je tente bien quelques donkaments mais abandonne rapidement.

Je dépense donc quelques FPP pour le Sunday Warmup. Que je joue très mal. Aucun flop touché, puis QQ. Un limp, un raise je 3bet, le raiseur call.

Flop Q45 avec deux coeurs, double tirage. Il check et je bet. J'aurais dû check car il fold. Ou bet très petit. Le risque était faible sur ce board.

Puis AQ, un flop 9TJ, je donk bet le calleur. Il raise 1.800. J'en ai marre de fold au flop et push mon open-end. Insta-call KQ et je suis out. Mal joué ce warmup, voire donké.

Sinon, il y a eu une séance de rush cash et je crois que ce sera la dernière: rien à faire, impossible de profiler les joueurs. Je prends deux caves et reperds tout set vs supérieur qui touche au turn. Puis le reste AA vs 33 qui touche set. Je suis maudit sur FT, sur le cash et sur le rush, donc stop. Je n'auras jamais autant perdu avec des Sets et des fulls, c'est tout bonnement incroyable.

Il n'y a plus qu'à oberver ce que Stars va proposer pour le transfert de compte.

mercredi 16 juin 2010

Suite Cash + tournois

Ce jour, j'ai quartier libre, donc petite séance de cash suivie des tournois, juste quatres. A ce sujet, je me demande vraiment pourquoi j'insiste sur le cash, je me fais matraquer d'horreurs.

Je touche un set 222 sul le flop, ça part all-in vs un demi-stack. Il a double paire A9. A au turn, bien sûr... Et je continue à perdre en cash avec des fulls...

Puis enfin un retournement de situation. Je call un 3bet, excédé, avec 88. Flop TT8. Je me prends un check-raise énorme au turn, une brique du style 6. J'ai le top full et push, voyant pour la énième fois une overpaire en face. Il call une cave et demie avec AA. Et je me surprends à implorer: Pitié, pas d'As, pas encore un 96% de perdu. Ca tient mais en être réduit à craindre les 4% démontre bien à quel point je run bad en cash.

Puis un 9Ts que je call couleur coeur. Kxx et deux coeurs au flop. Je call un bet pot, sans la côte mais avec de sérieux implied odds. Encore un bet pot au turn avec un J qui me donne gutshot en plus. Je call. Dame de coeur river. J'ai ma couleur, la quinte, et il donk bet gros, 18$!!! Je prends le risque de value max et je push mes 52$ restants. Il tank et finit par call le set QQQ. Yes!!!

Puis quelques paires d'AS que je push direct pf pour voir. Et enfin KK que je 3bet BB vs un raise du bouton. Flop 226. Je ne pense pas qu'il a touché quoi que ce soit ici. Je bet 10$, il call. Turn 3. Je bet 25$. River 9, je ne peux plus reculer, je push. Je le vois sur TT/JJ/QQ depuis le début. Insta-call et il me retourne le carré de 2... sick life... J'ai pourtant raise énorme pf mais ils ne lâchent même pas 22 ces chacals, pour le plaisir de setminer.

La gerbe pour finir: un raise, je 3bet énorme AA, je prends un 4bet et j'envoie la purée. Il call JJ en SB. Super. J river... C'est juste à vomir, encore et encore ces AA, KK craqués sans arrêt. C'est des 80% il parait, sauf que je les gagne 10% du temps!!!

Bon, là, je commence à être dégouté, rien à faire. Quand je ne prends pas de suckout, je prends la mauvaise rencontre...


Je lance quelques tournois, quatre, tout en regardant la coupe du monde. Rien de spécial sauf encore une fois le Bodog où je fais table finale. Je sors 5ème après quelques heures d'un jeu très solide. Un raise, je push JJ et suis call par A5s. A au flop, encore un suckout... C'est quand même une jolie perf que cette tf sur 4 tournois d'ouverts alors que je n 'ai rien joué d'autre depuis un moment.

Mais bon, en cash, je perds, en tournoi je gagne. Je devrais comprendre non?

mardi 15 juin 2010

SUCK cash

Petite session de rush en cash NL50. Et un paquet de suckouts.

C'est simple, je monte plusieurs caves et reperds tout sur des suckouts répétés assez incroyables.

J'ai full avec 66 et 644 au flop. Le gars me call des bets énormes du lobg et call mon shove river après un 2 turn et un 7 river. et bien sûr, il a 77 et chatte river après avoir joué comme un branque.

Un autre que je pousse all-in au turn avec un set de 6. Il a QQ et touche Q river..

Le suivant pareil: j'ai encore floppé un set, il ne lâche pas son overpair QQ et touche Q river, on est encore all-in au turn.

Un raise, un 3bet, je push AA et les deux me call, un short et un deep. Le short a 88, le deep KK et bien sûr, K au turn qui me crucifie...

C'est juste incroyable, Je ne parviens pas à gagner alors que je joue bien et que je monte des caves. Dès que j'en ai une, je la perds en mettant mon argent au milieu avec la meilleure main et je me prends systématiquement un 2-outter river...

Je comprends ce qui m'avais fait arrêter, c'est juste rageant. Le pire, c'est que je joue bien. Ca donnerait quoi si en plus, je jouais mal?

Bref, au final, session négative malgré le gain de 3 ou quatre caves. Forcément, j'ai pris plus de suckouts que de gains. Bref, encore fâché avec le poker. Je devrais être positif de 4 ou 5 caves et au final, je sors négatif. Je vais finir par croire que je ne suis pas assez veinard pour gagner.

lundi 14 juin 2010

Débordé par les buts

Eh oui, week-ends à voyages et coupe du monde. Avec tout cela, pas moyen de s'assoir à une table. Et ce n'est pas parti pour changer: Travaux dans le jardin, sport et re-coupe du monde.

Le break continue. Bon, j'en profile pour lire quelques blogs puisque je n'ai pas le temps de jouer. Je vois l'ami Kipik grinder de nouveau en NL50 et faire de touts petits-BI. Ca me réconforte car j'en suis au même stade, aux MTT près, je garde encore des BI moyens.

Donc, pas de mains, pas d'analyse, pas de poker. Sans regrets. La victoire n'en sera que plus belle et cela fait du bien de continuer un grand break.

Le seul souci est que mes tickets Step végètent et le Stars.fr se raproche dangereusement. Attention à ne pas les perdre si Stars faisait un mauvais coup. Et attention à ne pas rater le coche WSOP.

Mais là, ce n'est pas possible, trop de matchs à regarder, il va falloir viser les trous dans le programme...

EZEQK, toujours en mode fainéant et cool...

jeudi 10 juin 2010

SNG .com ou .fr?

Début du défi SNG avec la tentative de qualif WSOP. On commence doucement avec une session exceptionelle en semaine. Pas exceptionelle dans le sens résultat, mais dans le sens je joue en dehors du week-end. Tout à fait possible en peu de temps en SNG, comme tout le monde sait.

On commence petit. Je laisse de côté les tickets Step 3 et Step 4 et j'ouvre un Step 1 et un Step 2 pour retrouver les sensations.

Le Step1 est un véritable carton. Je double, triple, quadruple en 4 mains. TPTK vs draw, Set, big hand ou les nuts à chaque flop et des adversaires loose qui y laissent leur stack. Quelques instants plus tard, je remporte un ticket Step 2 en étant archi-chipleader. Facile le poker quand ça se passe comme cela, sans suckout...

Le Step 2 ne ressemble à rien de tout cela. Deux KK BB faibles, fold. Puis je perds sur un setup.

Résultat des courses: on en est au même stade, rien de nouveau pour cette reprise légère.

Pendant ce temps, je vois quelques posts sur PokerStars.fr et décide d'envoyer un mail à Stars pour demander ce que deviennent mes steps, bonus, fpp etc... Réponse évasive, je proteste et leur demande de répondre à mes questions ou de me dire qu'ils n'ont pas les infos. Re-mail de Stars qui s'excuse et me dit, qu'en effet, ils ne peuvent pas encore communiquer. Mais que je ne m'inquiète pas, mes sous ne sont pas menacés. OK, mais le reste? A suivre... Déjà que j'ai abandonné toute vélléité de conserver le Supernova, ce n'est pas ce changement qui va me motiver. Fin juin, c'est fini, plus de status VIP. J'ai dû totaliser 400 FPP ce mois, une misère alors que je tournais à plus de 10.000 par mois.

De toutes façons, ces status Supernova sont un piège à C... Sharp vient d'en faire l'expérience en multitablant 20 tables en NL200 ou 400: Il a encaissé les bonus mais n'a pas pu se maintenir à jeu et a fini dégouté et fatigué. Et quand on connait Sharp, si lui n'y arrive pas, c'est que c'est mission impossible. Il visait le Supernova Elite. Il n'a pas encore abandonné mais je lui prédis un dégoût semblable au mien dans pas longtemps si ce n'est déjà fait. Le poker industriel, c'est pas bon et ça finit par coûter...

J'allais remballer,et quelques amis qui me proposent des tournois 135, en rush. J'avais déjà testé en cash. En tournoi, c'est tout simplement génial. J'en ai fait 4 petits. 3 out sur des setups, par exemple set 555 au flop et il touche set JJJ au turn...

Le quatrième, je sors buble. J'attends trop, les blinds montent très vite et en plus, je me distrait à lire un article pendant ce temps. Tss, Tsss, EZEQK... (c'est ta faute jérome, fallait pas me donner ce lien pendant que je jouais ;) )

Mais j'ai adoré: 4 tournois en moins d'une heure dont un deep, au moins on ne perds pas son temps!

J'aperçois le deep-stack CP à l'ACF à 250 euros sur 4 jours. Je suis tenté un bref moment et je me dit: Quoi, tu va passer plusieurs jours le cul assis sur une chaise à attendre 20 mains par heure pour sortir sur un suckout? Et claquer en plus 100 euros d'inscription acf? Et ben non, un moment d'égarement mais il n'en est pas question.

Je ferais plein de tournois online et des rush à la place... Sans oublier les Step à accélérer...

lundi 7 juin 2010

WSOP, le dernier défi?

Je suis un touriste, un amateur du week-end. Puisque je ne joue que le week-end, et encore, peu de tournois et encore moins d'heures. Dans ces conditions, je crains que les futures perfs ne soient pas vraiment nombreuses, mais sait-on jamais...

De plus, ma bankroll est vacillante, bien que ce ne soit pas très grave, je peux toujours en remettre.

Mais il me reste de quoi tenter le dernier défi: Des tickets sur Stars: des step2, 3, 4. Et de quoi payer le spécial WSOP à 400$. Presque 1.500$ de tickets.

Je crois que je vais tenter le va-tout: Décrocher une place pour le main event. Ca passe ou ça casse. De toutes façons, avec la loi qui arrive, je ne sais pas si ces tickets ont une grosse espérance de vie.

Donc, à partir cette semaine, puisqu'il s'agit de SNG, je peux tenter ce dernier défi. Ca passe, je vais réaliser un rêve à Las Vegas. Ca casse, j'attends le nouveau site fr et je repars en amateur du week-end.

Ca me paraît être une jolie sortie de la période .com, je crois que je vais tenter. C'est sûr que je ne serais pas de bonne humeur si je craque un paquet de dollars en suckouts. Mais l'adrénaline peut être au bout. Avec une possibilité d'un step 6, voire d'une win...

Ca va être dur mais qui ne tente rien...

Après cet arrêt, voilà un défi excitant et sur lequel je ne m'engage finalement pas tant que cela: Ces tickets ne sont pas échangeables et je ne peux pas faire des Sunday, travail oblige... Et quoi qu'il arrive, cela prendra peu de temps: Quelques SNG.

Alors, 1.500$ à quite ou double? Mmmm, oui, je vais le faire...

vendredi 4 juin 2010

Outch

Bon, apparement, je ne peux plus jouer en cash. Rien ne passe, comme avant l'arrêt.

Je raise KK au bouton. BB me raise 6$. Je lui envoie 18$. il push 50$, je call. Il a JJ, J flop...

Un raise, je 3bet KK, je me prens un 4bet, je push, il call AA... On touche le set tous les deux mais tout le monde sait, AAA bat KKK...

UN limp, je raise 7 blinds QQ!!! il call, je bet le flop bas il call, je call un mini-bet turn pour pot control. Je call le bet river, il a le set 222. call 7 blinds avec 22...

Il me reste 35$ sur une table, je call un 3bet QQ. flop bas, je balance le pot, il shove. Il a KK...

Sb je raise KK, BB me 3bet. Je 4bet, il min5bet. Hum, bataille de blinds, le 5bet min ne me plait pas mais si je jette KK en bataille de blinds... Je push 70$, il call... AA... AA vs KK en bataille de blinds.

Ben voilà, je ne peux juste pas jouer pf mes premiums, je me fais défoncer quelquesoit la main. C'est juste pas croyable, je ne peux pas gagner une main pf avec KK. Et QQ encore moins bien sûr... Sans compter que je perds aussi les AA face à KK 80/20, ça va être difficile...

Bon, je crois que je run très bad. Le poker n'est toujours pas pour moi, je vais continuer à me cacher dans un coin.

Un petit goût de déja vu

A l'occasion du week-end, je tente donc un retour modéré. Bien dans le goût de ce que je connaissait. Je commence par une petite séance de cash de 45 mn. Très courte et 4 tables, je ne veux plus de ces longues séances à 12 tables qui vous laissent épuisé et ruiné. Oui, mais alors, quelle limite?

Avec ma nouvelle petite bankroll, rien n'est possible. Moi qui était un reg de la NL100... Je ne peux quand même pas jouer en NL10. Donc, j'oublie la bankroll et j'ouvre des NL50. Je me fais bousculer sur deux tables que j'aurais mieux fait de fermer direct. 3bet à gogo et 3 barrels, je ne vois aucun abattage. Trop mou ou pas assez de jeu, je ne sais pas, je me fais ballader.

Sur les deux autres, je gagne des petits pots. Puis arrive cette main:

Je call un raise avec 99, on est trois dans le pot: Flop 89T. Bon et pas si bon... Je donk bet 5$, 1 call qui a comme moi 1 cave et demie. Turn J, aie... Check-check. River 9 pour le carré magique!!! Il y a une quinte possible et la couleur est tombée aussi. Je bet 11,50$ et me prends un all-in!!! Possibilité de quinte flush mais inutile de dire que je ne fold pas un carré...

Il call et me retourne un full des 8 par les 9. Hop, une cave et demie. C'est mal joué, je ne pouvais call qu'un full ici avec ce board affreux et il avait le plus petit. Ce joli pot compense les autre tables où je me suis fait maltraiter et au final, je ne suis que break-even. Il aura fallu un carré pour que je vois enfin un gros abattage.

Puis les tournois. Affreux. On fait court:

Un push all-in à 40BB, blinds à 60, je call la moitié de mon stack, 2.500 avec KK, il a 33. 3 river, lucky donk... Pourquoi est-ce qu'il faut que ça arrive encore et encore...

Je le retrouve sur un autre tournoi, je push 66, il call 77. Excédé, je reviens sur un raise UTG avec 44 et me prends QQ... Forcément, je finis par faire comme ces donks et voilà le résultat.

Sur FT où je suis toujours maudit, je touche enfin une premium: AKs; Raise, je me prends un 3bet. J'en ai marre, je push malgré une profondeur de 30 BB. Il tank et call lentement AA, ce chacal... Rien à faire sur FT, comme d'hab.

Un raise, je call AJ, ça shove derrière moi. J'en ai marre de ces pushs pourris, je call cet AJ. Il a 66 et je touche, c'est bien ce que je pensais. Puis, Raise KQ, call BB. Flop JTx, ça part à tapis, il a double paire TJ et je ne touche rien. Pff, il faut qu'il call oops avec TJo et touche deux paires...

Bref, je me lasse rapidement et finis par bazarder le tournoi qu'il me reste.

C'est devenu vraiment un jeu à haute variance. N'importe qui vous 3bet ou part à tapis avec 44, 66, AT, c'est tout et n'importe quoi.

Pour effacer ces effets, il faudrait en fait jouer plus tight. Mais le coup avec KK m'a vraiment énervé...

L'avantage, c'est que je n'ai pas beaucoup perdu de temps, j'étais out de tout en une heure et demie.

Voilà, bref et court. Et un peu frustant, surtout le tournoi avec KK. On était peu nombreux, c'est dommage. C'est clair que je m'impatiente vite quand je prends des suckouts. A vrai dire, ça m'est égal. Je prends ça comme un passe-temps ocasionel en ce moment. J'essayerais d'être plus patient pour la prochaine session s'il y en a une ce week-end.

Attention à cette vague de donks qui pushent avec la moindre petite paire, on dirait que c'est à la mode...